Recherche
Se connecter

Le marketing du bien

Publié par le - mis à jour à
Le marketing du bien

En juin prochain, Walt Disney France mettra la puissance de son image et le talent d'une vingtaine d'artistes au profit d'une bonne cause. Un exemple de marketing aussi utile socialement que valorisant pour la marque.

  • Imprimer

Le 12 juin, les oeuvres d'une vingtaine d'artistes connus seront vendues aux enchères(1) au profit de l'association La Source. Créée par le peintre Gérard Garouste en 1991, La Source aide les jeunes en situation difficile à développer leur créativité. Cette levée de fonds, somme toute assez classique sur le principe, prend toute son ampleur grâce au soutien de Walt Disney France, organisateur de l'événement.

Le manteau de Cruella, par Chantal Thomass


Brand content culturel

Ce n'est pas la première action sociale de Walt Disney France, qui a déjà soutenu d'autres associations, "mais cette vente est la première étape d'un nouveau partenariat sur le long terme entre Disney et La Source, ce n'est pas juste un "one shot" publicitaire", explique Florence Bost, directrice de The Art Marketing Company. L'agence, qui accompagne Walt Disney France dans toute sa réflexion culturelle, se bat pour intégrer la culture au coeur des marques et leur donner ainsi "un supplément d'âme". Mais pas uniquement : "nous établissons un diagnostic et regardons comment le levier culturel peut être un vecteur de performance".

Le souvenir de Blanche Neige, par Speedy Graphito


Un thème proche de l'ADN de la marque

Walt Disney France a laissé carte blanche aux artistes pour concevoir leur oeuvre autour d'un thème omniprésent dans la production de la marque : le bien et le mal. Chaque artiste a eu pour mission de redonner vie à un souvenir lié à ce thème, tel qu'il l'avait vu dans un film Disney de son enfance. Les résultats sont des créations aussi fortes que variées, dans les domaines de des arts graphiques, de la mode, du parfum, de la cuisine ou encore de la littérature. Nom de l'opération : Le mal pour le bien.

Parfums Clair et Obscur, de Patrick Kurkdjian


(1) Enchères publiques orchestrées par la maison Tajan à l'espace Commines, 17, rue des Commines, 75003 Paris. Exposition des oeuvres du 10 au 12 juin. Vente le 12 juin à 20h.


La rédaction vous recommande

CIO et CMO : les copilotes de la transformation digitale
CIO et CMO : les copilotes de la transformation digitale

CIO et CMO : les copilotes de la transformation digitale

Par Cimo Forum

Le 13 decembre dernier se tenait le CIMO FORUM evenement reunissant CIO et CMO Apres setre longtemps tourne le dos sont ils en voie de rapprochement [...]

Sur le même sujet

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens
Média
JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

JCDecaux met du DOOH dans les vitrines des Monoprix parisiens

Par Clément Fages

JCDecaux va déployer une centaine d'écrans digitaux dans les vitrines parisiennes de Monoprix. L'afficheur dispose ainsi pour la première fois [...]

La croissance du marché publicitaire chute de 2%
Média
La croissance du marché publicitaire chute de 2%
the_lightwriter - Fotolia

La croissance du marché publicitaire chute de 2%

Par Laurence Moisdon

Le bump (baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar media) publie ses résultats du premier trimestre 2018. Les [...]

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé le 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]