Recherche
Se connecter

Les recettes du marché publicitaire chutent de 2% au T1 2018

Publié par le | Mis à jour le
Les recettes du marché publicitaire chutent de 2% au T1 2018
© the_lightwriter - Fotolia

Le bump (baromètre unifié du marché publicitaire de France Pub, l'IREP et Kantar media) publie ses résultats du premier trimestre 2018. Les revenus des médias enregistrent une baisse de 2% par rapport à 2017. Le digital, néanmoins ne cesse de croître.

  • Imprimer

Au premier trimestre, sur le périmètre observé par l'IREP (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure, courrier publicitaire, imprimé sans adresse), les recettes publicitaires nettes des médias s'établissent à 1 920€ millions, en diminution de 2% par rapport au 1er trimestre 2017. A cette époque " l'évolution était proche, à - 2,5% vs 2016 ", rappelle le communiqué du Bump.

"Ce résultat économique s'inscrit dans une situation économique moins bien orientée que celle du dernier trimestre 2017 avec notamment un PIB à +0,3% au 1er trimestre 2018, une dépense de consommation des ménages à +0,2% équivalente à celle du 4ème trimestre 2017 et un taux de chômage en augmentation de 0,2 points". Sur le périmètre des 5 médias (télévision, cinéma, radio, presse, publicité extérieure), les recettes publicitaires sont en baisse de -2,1% vs 2017. La télévision enregistre une augmentation de +1,8% au 1er trimestre 2018 notamment grâce au parrainage qui progresse, le cinéma bondit de 14,4%, la publicité extérieure digitale de 10,9%, l'outdoor de 4,6%, l'affichage transport de 2,3% et les imprimés sans adresse de 0,9%. Le Bump estime qu'en intégrant les recettes publicitaires Internet du 1er trimestre 2018, la situation du marché des médias serait en augmentation de +1,5% à +2,0% par rapport au 1ertrimestre 2017.

Le cross médias, quant à lui, progresse de 9% soit un indicateur qui évolue 3 fois plus vite en ce début d'année. "La répartition par média montre que le digital rassemble le plus grand nombre d'annonceurs avec un portefeuille qui ne cesse de croitre (+16%) ", précise le bump. De plus, les médias digitaux (display + search) captent 70% des annonceurs sur le 1er trimestre contre 66% sur l'ensemble de l'année 2017. "La répartition par média nous montre que le digital rassemble le plus grand nombre d'annonceurs avec un portefeuille qui ne cesse de croitre (+16%).

D'un point de vue sectoriel, la distribution reste le 1er secteur du marché avec 15,4% de part de voix mais observe un ralentissement de croissance ce trimestre. L'automobile (+20%) et le tourisme (+15%) se démarquent par leur croissance à deux chiffres tandis que l'alimentation renoue avec une évolution positive de ses investissements (+2%). A l'inverse, les replis les plus importants émanent des secteurs services, santé et culture loisirs.

A lire aussi : Marché publicitaire, la croissance repart

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet