En ce moment En ce moment

Shazam ambitieux sur la reconnaissance visuelle et la data

Publié par le | Mis à jour le
Shazam ambitieux sur la reconnaissance visuelle et la data

"La France est le pays où nous faisons le plus de campagnes visuelles", explique Julie Leplus, directrice France de Shazam. Le service veut devenir le lecteur unique pour les papiers et les packagings connectés, tout en proposant de plus en plus de données qualifiées aux annonceurs.

  • Imprimer
  • Avec Shazam for brands, vous misez sur la reconnaissance d'images et les QR codes sur les supports print, affichage et packaging. Pourquoi se lancer dans ce secteur, qui n'a jamais vraiment connu le succès espéré?

Julie Leplus: Nous vivons à l'ère de l'IOT. La connectivité se développe partout et pour tout, mais les usages prennent plus de temps. Nous avons la chance d'être une des applications les plus utilisées au monde avec plus d'un milliard de téléchargements, 20 millions d'utilisations chaque jour et 9 millions d'utilisateurs mensuels actifs rien qu'en France. C'est notre plus haut niveau historique et c'est un enjeu majeur car c'est notre principal avantage concurrentiel face aux autres applications de reconnaissance audio et surtout visuelle. Shazam est incontournable pour se connecter à une musique et nous avons vu une opportunité d'élargissement à d'autres types de contenus, pour enrichir l'expérience utilisateur mais aussi permettre aux marques de dire ou de donner plus à leurs consommateurs.

  • Grâce à cette base d'utilisateurs, vous voulez devenir la solution générique pour les campagnes print connectées, jusqu'ici limitées par la nécessité de télécharger une application dédiée. Quelles marques vous font confiance, et pour quels résultats ?

"Un taux d'engagement 7 fois supérieur au QR code"

Avec Shazam for brands, nous digitalisons en effet les campagnes media de marques en print ou affichage, afin de générer du drive to store, de la préférence de marque, de la notoriété ou du lead. La reconnaissance visuelle génère un taux d'engagement 7 fois supérieur par rapport au QR code et l'utilisateur passe plus de deux minutes dans l'univers de marque après son activation. Le secteur de la mode et de la beauté est celui avec lequel nous travaillons le plus en la matière, devant les produits de grande consommation et l'automobile. La France est d'ailleurs le pays où il y a eu le plus de campagnes visuelles depuis le lancement de la fonctionnalité par Shazam en 2015.

  • Avec cette large audience, vous disposez également de nombreuses données de profilage qui permettent aux marques de mieux connaître et réadresser leurs utilisateurs ?

Nous partageons en effet trois types de données: les charts par genre et par pays, qui permettent de découvrir les titres les plus "shazamés" directement sur notre application ou notre site; les données organiques, qui recensent l'activité de Shazam en reconnaissance audio et que nous partageons avec les labels: ce sont des données sur la localisation, le genre, l'âge, les moments ou encore les goûts musicaux; idem pour les données annonceurs, qui concernent l'utilisation de la reconnaissance audio de Shazam sur une campagne TV ou de la reconnaissance visuelle sur la presse et les produits.

  • La musique reste l'activité la plus rattachée à Shazam, quelles sont vos innovations en la matière ?

En effet, la musique est et reste le coeur d'activité de Shazam, c'est pourquoi indépendamment des diversifications abordées, nous réfléchissons en permanence à améliorer l'expérience utilisateur et le contenu lié à la musique. Aujourd'hui, dans la partie "Découvrir", l'utilisateur peut se voir proposer des playlists d'artistes qu'il a shazamé et des concerts dans sa ville. Il peut même acheter directement ses places puisque nous avons depuis peu un partenariat avec songkick pour les places de concerts. Il y a plus d'un an, nous avons intégré les comptes des artistes dans Shazam, permettant aux artistes de s'exprimer sur des pages dédiées et d'échanger avec les utilisateurs les ayant shazamé, comme sur un réseau social. Cela permet à l'artiste de mettre en avant sa musique, mais aussi la musique qu'il aime et de faire découvrir parfois de jeunes artistes aux utilisateurs.


Diplômé d’Aix-Marseille Université en économie et en histoire et spécialisé dans le digital depuis trois ans, suivez-moi sur twitter !

...

Voir la fiche

Autres articles

Quelles sont les principales pratiques des marketeurs ?
Quelles sont les principales pratiques des marketeurs ?

Quelles sont les principales pratiques des marketeurs ?

Par

En partenariat avec ADETEM Dolist dresse le panorama des pratiques data email et omnicanal aupres de 250 professionnels francais du marketing [...]

[Étude] Les Français toujours accros au shopping
[Étude] Les Français toujours accros au shopping

[Étude] Les Français toujours accros au shopping

Par

Les Francais plebiscitent toujours autant le shopping et sont de plus en plus adeptes des nouveaux services et innovations selon etude de Hammerson [...]

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)
Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Par

Cette semaine la redaction repere 10 initiatives de marques originales dont la faible datalphabetisation des Francais Ikea et ses pre rolls [...]