Recherche
Se connecter

Sarenza.com lève 3 millions d'euros et vise l'international

Publié par le

Stéphane Treppoz, son président, emprunte et investit 2 millions d'euros en fonds propres dans la société avec Hélène Supau, DG de Sarenza.com, pour financer le développement international.

  • Imprimer

Symbole d’une époque en pleine mutation ? Stéphane Treppoz, président de Sarenza.com, autofinance les deux tiers de la levée de fonds avec son associée Hélène Supau pour se donner les moyens de ses ambitions et une entière liberté d’action.
Deux arguments économiques clés ont motivé ce choix :
- Sarenza.com est le plus grand magasin de chaussures et accessoires sur Internet, et le leader en France, en très forte croissance,
- son homologue américain, Zappos.com, trace la voie et vient de franchir le milliard de chiffre d’affaires en 2008.
Stéphane Treppoz et Hélène Supau sont soutenus par les actionnaires historiques de Sarenza.com : Galileo, la Société Générale Asset Management, (SGAM) et quelques business angels, qui réinvestissent à leur tour un million d’euros supplémentaire.
En 2008, Sarenza.com a réalisé une croissance à trois chiffres avec un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros (contre 8,7 millions d’euros en 2007). La société a créé en France un modèle économique original qui lui permet de toucher un très large public grâce à une promesse fondée sur l’« hyper choix – hyper service » sur Internet. Sarenza.com offre ainsi une nouvelle vie aux marques qui trouvent de nouveaux débouchés grâce à cette société.
« Nous avons aujourd’hui l’ambition d’étendre très vite le modèle de Sarenza.com à toute l’Europe, depuis Paris, à l’image du géant Zappos aux États-Unis », déclare Stéphane Treppoz.

La rédaction vous recommande

Comment survivre à la révolution numérique
Comment survivre à la révolution numérique

Comment survivre à la révolution numérique

Par Kompass

Le monde est en pleine mutation digitalisation de la societe clients tout puissants ultra concurrence La Revolution Numerique impacte le business [...]

Sur le même sujet

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube
Média
Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Par Laurence Moisdon

Procter & Gamble, numéro un mondial des annonceurs, renoue avec YouTube pour ses achats publicitaires. Le boycott durait depuis plus d'un an. [...]

Le Media Rating Council accrédite Adledge
Média
Le Media Rating Council accrédite Adledge

Le Media Rating Council accrédite Adledge

Par La rédaction

Le Media Rating Council vient d'accorder son accréditation à Adledge pour sa mesure de la visibilité des publicités digitales display et vidéo [...]

Google lance un nouveau format vidéo outstream
Média
Google lance un nouveau format vidéo outstream

Google lance un nouveau format vidéo outstream

Par Laurence Moisdon

Pour permettre aux annonceurs d'étendre la portée de leurs campagnes vidéo au delà de YouTube, Google commercialise des publicités Outstream [...]