En ce moment En ce moment

Procter & Gamble, le grand nettoyage

Publié par le - mis à jour à
Procter & Gamble, le grand nettoyage

La multinationale américaine s'apprête à "mettre en partenariat, arrêter ou vendre" une centaine de ses marques, pour se recentrer sur ses activités les plus rentables, a annoncé vendredi 1er août son PDG, A.G. Lafley.

  • Imprimer

Thérapie de choc pour Procter & Gamble (P&G). Le géant américain que l'on savait déjà engagé depuis 2012 dans un vaste plan quinquennal de réduction de coûts à hauteur de 10 milliards de dollars, poursuit ses restructurations.

La multinationale américaine, fondée en 1837 à Cincinnati (Ohio), s'apprête à "mettre en partenariat, arrêter ou vendre" une centaine de ses marques, pour se recentrer sur ses activités les plus rentables, a annoncé vendredi 1er août son PDG, A.G. Lafley à l'occasion d'une conférence téléphonique avec des analystes.

9,7 milliards de dollars de publicité

Depuis, les spéculations vont bon train sur le nom des marques concernées, mais une chose est sûre: pour un groupe qui a dépensé 2013, selon son dernier rapport annuel, plus de 9,7 milliards de dollars en publicité, la mesure annoncée n'est pas neutre.

Il y a quelques mois P&G avait déjà cédé la marque Pringles à Kellogg Co et le groupe Mars (propriétaire des marques Pedigree, Royal Canin, ou Whiskas) avait mis la main, moyennant un chèque (en numéraire) de 2,9 milliards de dollars, sur plusieurs marques d'aliments pour animaux de compagnie dont Natura.

Selon les derniers résultats financiers publiés par P&G vendredi 1er août, il semble clair que si le plan acté en 2012 (réduction de coûts, remaniement la chaîne de production, définition d'une stratégie marketing plus efficace) commence à porter ses fruits sur le bénéfice du groupe, le chiffre d'affaires continue, lui, à faire du surplace.

La stratégie du "Less is more"

Sur un an, le bénéfice net de P&G affiche une progression de 3% à 11,6 milliards de dollars (+38% au quatrième trimestre clos en juin). En revanche, le chiffre d'affaires n'affiche sur les douze derniers mois qu'une hausse de 1% à 83,1 milliards de dollars, (et recule même de 1% au quatrième trimestre.

"Nous allons devenir un groupe plus petit et moins complexe, qui sera plus facile à opérer", a déclaré A.G Lafley, PDG de Procter & Gamble depuis mai 2013. Pour P&G, le temps du "less is more" est donc bel et bien arrivé.

Aujourd'hui, le géant américain, spécialiste de l'hygiène et des biens de consommation courante exploite un peu moins de 200 marques dont Always, Ariel, Bonux, Dash, Lenor, Duracell, Fluocaril, Head&Shoulders, Pampers, Pantene, Vicks, Vidal Sassoon, Monsieur Propre, ou Gillette.

Rationaliser les lignes de produits

Or dans les chiffres, près de la moitié des marques du groupe (entre 70 et 80) représente 90% des ventes et plus de 95% des bénéfices. Mieux encore, 23 de ses marques générent un chiffre d'affaires allant de 1 milliard à 10 milliards de dollars.

La petite centaine de marque restantes pourraient donc être concernée par la nouvelle stratégie du groupe. D'autant plus que ses activités ne comptent que pour 2,4 milliards de dollars dans le chiffre d'affaires de P&G, indique Ali Dibadj, analyste au cabinet Sanford Bernstein, à l'agence Reuters.

Pour A.G Lafley, la clarification à venir sera aussi l'occasion d'entreprendre "une rationalisation importante des lignes de produits à l'intérieur des marques".

Autres articles

Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)
Agences
Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017) Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)

Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)

Par Mégane Gensous

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail
Retail
Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail

Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail

Par Dalila Bouaziz

Focus sur 10 start-up prometteuses dans le secteur du retail récompensées par l'Institut du commerce connecté, ce jeudi 23 novembre lors de [...]

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs
Etudes
Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Par Stéphane Guillard

Avec le lancement de la plateforme Dynvive Live, la start-up propose une analyse en temps réel de panels de consommateurs basée sur les données [...]

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
Retail
4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
La campagne #OnEstLà conçue par Magic Garden pour Citadium joue sur la dérision en affublant les Millennials de tous les poncifs habituels.

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire

Par Mégane Gensous

Les 18-30 ans ne se reconnaissent plus dans le miroir qu'on leur tend: 85 % d'entre eux utilisent un adjectif négatif pour décrire leur génération, [...]

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)
Veille
Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Par La rédaction

Au programme des 10 idées repérées par la rédaction cette semaine, Monoprix renverse les discours sur le cancer du sein, Arte décrypte les stratégies [...]

Comment simplifier votre gestion des commandes provenant des marketplaces ?
Retail

Article écrit par Channable

Channable
Comment simplifier votre gestion des commandes provenant des marketplaces ?

Comment simplifier votre gestion des commandes provenant des marketplaces ?

Par Nathalie van der Linden

Vous avez un site e-commerce et votre catalogue produits se trouve aussi sur plusieurs marketplaces ? La charge de travail pour gérer toutes [...]

Les 5 règles pour gagner au jeu de l'omnicanal
Retail
Les 5 règles pour gagner au jeu de l'omnicanal

Les 5 règles pour gagner au jeu de l'omnicanal

Par Stéphanie Marius

Comment les retailers peuvent-ils intégrer l'offre offline dans un modèle de mesure de leur ROI, alors que la digitalisation ne cesse de progresser? [...]

Le RGPD est l'occasion d'instaurer le renouveau de la relation client
Cross canal
Le RGPD est l'occasion d'instaurer le renouveau de la relation client

Le RGPD est l'occasion d'instaurer le renouveau de la relation client

Par Nathalie Schulz, directrice générale de DQE Software

Le 25 mai 2018, la nouvelle législation européenne sur la protection des données, le fameux RGPD, entrera en vigueur. Au-delà de la contrainte, [...]