Recherche
Se connecter

20 Minutes prend le virage du Digital First

Publié par le | Mis à jour le
20 Minutes prend le virage du Digital First

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé le 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement sur la voix et l'intelligence artificielle, création d'une plateforme vidéo avec Ouest France et Rossel et la mutualisation de leurs inventaires.

  • Imprimer

Avec une centaine de journalistes et 22 millions de lecteurs, 20 Minutes s'impose comme la première marque indépendante de news au quotidien. Olivier Bonsart, président de 20 Minutes, a exposé lors de cette conférence de presse à Paris, le 24 mai, les différentes stratégies du groupe en matière éditoriale ainsi que pour la partie commerciale.

Certification Digital Ad Trust

"Quand Alexia arrivera en France, nous serons prêts, de même que pour le RGPD nous sommes prêts", déclare Olivier Bonsart. La voix est un secteur clairement investi par 20 Minutes, qui diffuse d'ores et déjà deux podcasts par jour intitulés "Minutes papillon". Concernant le RGPG, le président de 20 Minutes l'affirme, "ce règlement peut rétablir une forme de confiance avec les lecteurs". De même, le Digital Ad Trust, label qui certifie de la visibilité, de la qualité et de la brand safety sur le display, participera à renouer la confiance : 20 Minutes participant à la deuxième vague de certification. En effet, l'environnement digital est extrêmement important pour le quotidien, qui veut atteindre 50% de son chiffre d'affaire global sur le numérique.

Le digital first s'impose donc côté rédaction mais aussi côté commercial. "On se doit d'être technologique, lance Bruno Latapie, directeur de la monétisation de 20 Minutes. Aujourd'hui 1 impression sur 2 est monétisée en programmatique". Le quotidien a donc repris la main sur ses inventaires et a multiplié ainsi par 10 les revenus publicitaires. Olivier Bonsart précise que la croissance sur le numérique à deux chiffres compense la perte du papier.

Développement de Digiteka

Thierry Hugot, actionnaire de 20 Minutes et directeur commercial du groupe Rossel (propriétaire de La Voix du Nord, notamment), réaffirme lui aussi, la place de la technologique dans notre environnement éditorial. "La vidéo représente 40% des investissements publicitaires, c'est donc un enjeu primordial, que ce soit en matière de revenus que d'audience", explique Thierry Hugot, également président de La Voix Médias et de Rossel Advertising. Ayant la certitude que leurs média vont converger vers une plateforme unique avec du son et de l'image, les actionnaires, Thierry Hugot et Christian Philibert, président de Ouest France multimédia et dga d'Additi, ont annoncé leur volonté d'investir dans la start up Digiteka, créatrice de vidéo premium) afin de développer la vidéo.

Création de Breaking AD et de Puissance 3

20 Minutes a également annoncé la création de Breaking Ad, née de l'alliance avec 366 (14 groupes d'éditeurs premium, 47 sites et 43 applications), qui proposera une offre publicitaire événementielle avec une visibilité garantie (audience de 7 millions de Français) et une offre 100% news et brand safety.

De plus, le quotidien s'allie avec Ouest France et Rossel pour mutualiser l'ensemble de leurs inventaires à travers une plateforme commune "full stack" intitulée Puissance 3, générant un accès ultra simple et rapide pour les annonceurs. Au total, 15 marques seront présentes, représentant une audience de 4 millions de VU par jour et 25 millions de pages vues par jour.


La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet