Recherche
Se connecter

Marketing Book 2007 : les grandes tendances

Publié par le
Marketing Book 2007 : les grandes tendances

Le Marketing Book de cette année, édité par TNS MI, dresse deux constats majeurs : une forte activité promotionnelle dans la grande distribution sur fond de contraction de clientèle et des consommateurs en quête de refuge(s) et de compensation(s).

  • Imprimer
Dans son édition 2007, le Marketing Book de TNS MI dresse deux constats majeurs. D'abord une forte activité promotionnelle dans la Grande Distribution sur fond de contraction de clientèle et des consommateurs en quête de refuge(s) et de compensation(s). Du côté des valeurs, on observe le passage d'une société stressée, méfiante et hypermatérialiste à une société cherchant partout refuges et compensations. La persistance d'une situation économique difficile semble pousser les Français vers un phénomène compensatoire, caractérisé par une recherche durable d'autoprotection et par un faux optimisme. Les principales caractéristiques de ce phénomène sont la légèreté, la facilité, la lowcost attitude et la protection, avec une attente forte : le respect et la reconnaissance. Côté Distribution, les évolutions observées (gain de parts de marché pour les hypermarchés, stabilisation pour le hard discount, baisse pour les supermarchés) relèvent d'un mouvement mécanique : net effet de parc, lutte acharnée entre Carrefour et Leclerc, recul des discounters en grande partie imputable à la chute de Leader Price.

Depuis cinq années, on observe également un rétrécissement des tailles de clientèle. La guerre des prix n'a pas véritablement eu lieu en 2006 mais la guerre promotionnelle, elle, fut d'envergure. Les Français se défient décidément de plus en plus des marques nationales. En revanche, les marques de distributeurs bénéficient d'une grande confiance, tout particulièrement chez les moins de cinquante ans. En tout état de cause, les marques de distributeurs ont servi de Cheval de Troie dans les chariots des consommateurs. En effet, les enseignes ont multiplié les références MDD, allant même jusqu'à développer des gammes premium. Résultat : en 2006, la part des marques de distributeurs, hors hard discount, atteint 26,5 % des ventes valeur en hypers/supers, contre 25,6 % en 2005.

La rédaction vous recommande

Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?
Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?

Comment le paiement omnicanal améliore la relation client ?

Par Cofidis

Decouvrez dans ce livre blanc comment faire du paiement un atout au service de la relation client Au dela de cet acte qui doit etre facile rapide [...]

Sur le même sujet

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube
Média
Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Par Laurence Moisdon

Procter & Gamble, numéro un mondial des annonceurs, renoue avec YouTube pour ses achats publicitaires. Le boycott durait depuis plus d'un an. [...]