En ce moment En ce moment

Les Français, plus mauvais touristes d'Europe

Publié par le
Les Français, plus mauvais touristes d'Europe

Selon l'étude européenne Expedia, réalisée par GfK, les Français ont encore bon nombre d'efforts à fournir pour devenir des touristes modèles. Les Japonais friseraient quant à eux la perfection...

  • Imprimer
Ils sont discrets, polis, respectueux des coutumes du pays dans lequel ils séjournent et sont curieux de tout… Les touristes parfaits seraient Japonais, selon l'étude européenne Expedia réalisée par GfK auprès de 15 000 hôteliers venant de douze pays européens. Visiteurs de rêve, ils cumulent les bons points et remportent, loin devant toutes les autres nationalités, la palme du voyageur idéal pour nos hôteliers européens avec 33 % des votes. Avec 11 % des voix, les Américains se placent en deuxième position du classement des meilleurs et pires touristes et redorent ainsi leur blason. Ils ont, semble-t-il, modifié largement leur manière de voyager et s'évertuent à apprendre la langue du pays qu'ils visitent, n'hésitent pas à tenter de nouvelles expériences culinaires et savent se montrer généreux envers les populations locales. Seules ombres au tableau, il leur reste encore des efforts à faire concernant l'état des chambres qui leur sont fournies. Reste qu'ils sont particulièrement appréciés des restaurateurs, chauffeurs de taxis et autres vendeurs de boutique de souvenirs pour leur pourboires. Les "extras" sont nombreux et représentent une part conséquente du budget alloué aux voyages. Juste derrière, avec 17 % des votes, les Russes ne sont pas en reste et lâchent facilement quelques billets pour faire de leur séjour une vraie fête. Suivent respectivement en troisième, quatrième et cinquième positions, les Britanniques, les Japonais et les Italiens. Au rang de ceux qui dépensent le moins, figurent en tête de liste les Allemands avec 14 % des voix. Une dernière position qui montre que nos amis d'Outre-Rhin sont des vacanciers économes, réfléchis, qui ne se laissent pas aller aux dépenses inutiles. Suivent ensuite, en avant-dernier du classement, les Chinois avec 10 % des votes et enfin les Français pour qui le budget vacances est souvent fixé bien avant de prendre la route. L'étude Expedia / GfK dresse également le portrait robot du voyageur français en vacances à l'étranger : réfractaire aux langues étrangères, il fait preuve de fermeture d'esprit en matière culinaire et manque sérieusement de politesse et de savoir-vivre… Avec 11 % des votes, nous occupons la deuxème place des voyageurs les plus impolis et la quatrième place du Top 28 des "jamais contents"…

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]