En ce moment En ce moment

Jacquie et Michel réchauffe le papier glacé

Publié par le | Mis à jour le
Jacquie et Michel réchauffe le papier glacé

Grâce à sa marque franchouillarde et à sa puissance de frappe, Jacquie et Michel est devenu l'un des principaux acteurs de l'industrie du X en France, d'abord en révolutionnant le marché de la vidéo en ligne avant de s'attaquer à la presse écrite.

  • Imprimer

Début août 2017, médias et amateurs de football s'affolaient quant à la possible (et depuis devenue réalité) venue de l'attaquant brésilien Neymar au club du Paris Saint-Germain. Parmi le flot de réactions, de pronostics partagés sur les réseaux sociaux, un message a notamment suscité l'attention des twittos : celui de Jacquie et Michel qui promettait 20 abonnements gratuits à ses followers si le transfert du sportif venait à se faire. C'est que l'entreprise du X, créée en 1999 à Toulouse sur la base d'un site de partage de photos libertines, a de quoi sourire. Dans son actualité, l'ouverture d'une sixième boutique physique cet été à Marseille, dans laquelle se vendent lingerie, sextoys et bien sûr DVD. Car c'est la vidéo qui a fait le succès de Jacquie et Michel, une activité démarrée en 2007 avec jacquieetmicheltv.net qui fut popularisée par le gimmick "Merci qui ? Merci Jacquie et Michel !" prononcé à la fin de chacune des productions maison. Depuis, la société a développé une trentaine de sites différents, de la vidéo professionnelle (J&M Elite) au site de rencontre (Jacquie et Michel Contact) en passant par les contenus en réalité virtuelle (Jacquie et Michel Immersion).

De producteur à éditeur

Pourtant, "même si c'est ce qui nous a fait exploser médiatiquement au début des années 2010, la vidéo n'a jamais vraiment été notre coeur de métier chez Jacquie et Michel, et heureusement car en France en 2017 on compte sur les doigts d'une seule main les producteurs de vidéos pornographiques qui parviennent à vivre de leur métier face à la montée en puissance des vidéos gratuites" rappelle celui qui se fait appeler Thierry Bonnard, directeur de la communication de l'entreprise. C'est pour cette raison que la société basée à Levallois a rapidement diversifié ses activités, ou plutôt ses supports. "Pour exister, il est vital de se diversifier, et pour cela il faut avoir une marque", une marque déposée en 2004 et qui utilise à présent la presse papier comme "mégaphone de la marque". Jacquie et Michel a en effet lancé son propre magazine, Jacquie et Michel Mag, le 30 septembre 2016. Diffusé à plus de 25.000 exemplaires selon le service communication, le bimestriel est vendu au prix de 9€90 en kiosques et sur un site dédié (et 5€90 en version numérique). Décrit comme "une sorte de blog qui traite des coulisses des tournages, des projets de la marque, qui présente des portraits de hardeurs et de réalisateurs, avec une ligne éditoriale propre au magazine" par Thierry Bonnard, il est considéré comme "un support de communication, une nouvelle vitrine de la marque". L'entreprise du X qui a réalisé un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros en 2016 (dont plus de 4 millions d'euros de bénéfices) revendique être à l'équilibre sur son activité presse, sans pour autant dégager de bénéfices. Et ce avec un modèle économique qui reposerait uniquement sur une subtile équation entre "les ventes des magazines en kiosques et en ligne, les revenus tirés de la VOD accessible depuis les DVD offerts avec chaque numéro, et un tout petit peu de publicité".

Cette recette a permis à Jacquie et Michel de s'offrir quelques mois plus tard, en novembre 2016, l'un des leaders de la presse pornographique : la revue Hot Video créée en 1989, pour un montant non communiqué. Plus internationale que son nouveau propriétaire, la marque "certes un peu vieillissante" est maintenue dans sa version papier, les rédactions des deux titres étant à présents mutualisées pour des parutions chaque mois (Jacquie et Michel Mag parait est paru en août, Hot Video sera publié en septembre) en kiosques et en ligne. Avec 10.000 exemplaires diffusés en moyenne, la valeur ajoutée d'Hot Video réside en fait dans ses accords de distribution avec les principaux opérateurs français Free, Orange ou encore SFR, dont compte bien se servir Jacquie et Michel pour pénétrer les foyers de l'hexagone.

Benjamine de la rédaction, je jongle entre médias et études marketing pour Marketing et les sites E-marketing.fr, Ecommercemag.fr, Relationclientmag.fr. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux
Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Le marché Food & Drink en France sur les médias sociaux

Par Digimind

Decouvrez les tendances du marche Food Drink sur les medias sociaux des interviews experts et les performances social media de grandes marques [...]

Sur le même sujet

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]