En ce moment En ce moment

La France des extra-urbains vue par Jean Viard et Clear Channel

Publié par le | Mis à jour le
La France des extra-urbains vue par Jean Viard et Clear Channel

En avant-première de la sortie du nouvel ouvrage du sociologue sur "la ville-nuage des extra-urbains", l'afficheur rappelle le rôle de la communication extérieure dans cette nouvelle France.

  • Imprimer

En janvier prochain, Jean Viard (*) publie "Nouveau portrait de la France. La société des Modes de vie". Clear Channel France a accompagné Jean Viard dans ce nouveau visage de l'habitat français et sur l’émergence des extra-urbain.

Quelques données pour saisir la transformation de la société française : l’espérance de vie a augmenté de 25 ans au XXe siècle (source INSEE 2010) ; le travail représente 12% de notre temps de vie éveillée, contre 40% au début du XX ème siècle (source J. Viard) ; les Français parcourent en moyenne chaque jour 45 km, contre 5 km au début du siècle dernier (source J. Viard) ; .80% des femmes ont un revenu salarié, contre 48% en 1968 (source INSEE). Conséquences : avènement d'une civilisation du ou plutôt des temps libres, d'une population mobile qui se développe hors de la densité urbaine. Car, si l'espace urbain a augmenté de 19% en une décennie (les villes occupant désormais 22% du territoire.), c’est à la campagne que la croissance démographique est la plus importante et non plus dans « l’urbain central ». La France connaît en effet une accélération du nombre et de la taille des petites agglomérations. En vingt ans, 231 communes rurales ont vu leur population atteindre le seuil de 2 000 habitants agglomérés et sont donc devenues urbaines. Entre 1999 et 2007, la population urbaine a augmenté de 4,6%, la population rurale de 9% (source INSEE Première, août 2011).

Résultat : le boom des extra-urbains hyper-mobiles qui, comme les décrit Jean Viard sont des "habitants qui ont fait le choix de quitter l’urbain central comme lieu résidentiel. Urbains, ils le sont toujours, bien sûr, mais ils habitent ailleurs. Ils sont les habitants de la ville-nuage, mais aussi de la toile TGV".

Qui sont ces extra-urbains ? Des Français comme les autres, d'après Simm-TGI 2011, que ce soit en termes d'âge, d'actifs, de revenus et de consommation. 67% sont équipés d’un ordinateur de bureau, 68% d’un lecteur blue-ray, 80% d’un mobile, 72% ont un accès internet. 33% sont méga-consommateurs ; pour 41% l’argent aide à profiter des bons côtés de la vie, 39% aiment faire du lèche-vitrines. L’univers extra-urbain se différencie sur deux points, la famille et les enfants. Ils aiment particulièrement cuisiner (45% considèrent la cuisine comme la pièce la plus importante du foyer), décorer (26% sont des grands consommateurs de déco), jardiner (62% ont acheté des plantes au cours des 12 derniers mois) et bricoler : 19% considèrent le bricolage comme un poste de dépense important, 30% ont dépensé plus de 300 € sur un an). Lieu de vie familiale par excellence, le logement est donc particulièrement valorisé.

Côté médias, les extra-urbains accordent un peu moins de temps à la consommation des médias traditionnels, avec des indices inférieurs à la population urbaine, que ce soit en TV, presse, radio, cinéma et internet. En revanche, comme le rappelle Clear Channel, ils sont particulièrement exposés à la communication extérieure : 32% parcourent plus de 15 000 km par an en voiture, 29% se déplacent plus d’une heure par jour, 25% parcourent plus de 20 km pour se rendre au travail. Et l'afficheur de mettre en avant ses offres sur cette population :  ExtraCité et Affluence 4 (**)

(*) Jean Viard est sociologue et directeur de recherches CNRS au CEVIPOF, Centre de recherches politiques de Sciences Po. Il est l’auteur notamment de "Éloge de la mobilité" (2008), de "Fragments d’identité française" (2010) et de "Nouveau portrait de la France. La société des modes de vie " (2012), publiés aux Editions de l'Aube.

(**) ExtraCité est l’offre nationale de couverture des extra-urbains proposée par Clear Channel. Elle s’appuie sur 618 « bassins de vie Insee » couverts par 6 000 faces 2m², garantissant près de 6 millions d’audience (audience 15+) et 80 millions de contacts. Affluence 4 est l’offre locale constituée de 6 000 faces 4m² réparties dans 214 réseaux situés sur les communes péri-urbaines des grandes agglomérations. Elle est conçue pour communiquer localement, 2 semaines durant, auprès des extra-urbains.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche

Autres articles

Hom met le paquet sur Instagram
Hom met le paquet sur Instagram

Hom met le paquet sur Instagram

Par

presque 50 ans la marque de sous vetements masculins vire de bord et sort des modeles plus modernes Pour atteindre la cible jeune et urbaine [...]

Le Lido s'offre un nouvel écrin publicitaire
Le Lido s'offre un nouvel écrin publicitaire

Le Lido s'offre un nouvel écrin publicitaire

Par

La Chose fait vibrer la salle de spectacle septuagenaire avec une nouvelle campagne de communication chose inedite depuis une quinzaine annee [...]

Kiabi à la conquête de Paris
Kiabi à la conquête de Paris

Kiabi à la conquête de Paris

Par

De retour dans la capitale le pop up store parisien de Kiabi vient ouvrir ce vendredi 25 novembre 2016 Objectif implanter de facon plus marquee [...]

Geoworld 2017
Geoworld 2017

Geoworld 2017

Par

Pour cette nouvelle edition la rencontre annuelle de Geoconcept fera decouvrir aux participants les nouvelles et futures solutions de editeur [...]

RGPD et email marketing : ce qui va changer en 2018
RGPD et email marketing : ce qui va changer en 2018

RGPD et email marketing : ce qui va changer en 2018

Par

Le 25 mai 2018 le monde de lemail marketing va changer Le reglement general sur la protection des donnees RGPD entrera en vigueur Nouvelles [...]