Recherche
Se connecter

Le CSA dévoile sa charte contre les stéréotypes sexistes

Publié par le - mis à jour à
Vers la fin des stéréotypes sexistes dans la publicité audiovisuelle ?
© pressmaster - stock.adobe.com
Vers la fin des stéréotypes sexistes dans la publicité audiovisuelle ?

Ainsi qu'il l'avait annoncé en décembre 2017, le CSA vient de présenter sa charte contre les stéréotypes sexistes dans les publicités. Elle vise à protéger la dignité des personnes, et vient compléter plusieurs mois de réflexion sur l'image des femmes dans les productions audiovisuelles.

  • Imprimer

Le 6 mars 2018 marque l'adoption, par les acteurs du secteur de la publicité audiovisuelle, de la charte d'engagements volontaires pour la lutte contre les stéréotypes sexuels, sexistes et sexués dans la publicité, rédigée à l'initiative du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Les signataires, qui rassemblent, outre le CSA, l'Union des annonceurs (UDA), l'Association des agences conseils en communication (AACC) et la filière "La communication", ont établi cinq grands axes d'engagements destinés à faire bouger les codes publicitaires dans le respect de la dignité de toutes les personnes et notamment vis-à-vis de l'image des femmes.

  • L'UDA et l'AACC inciteront leurs adhérents à porter une attention particulière, dans les messages publicitaires, à des situations de sexualisation excessive, en application des règles de la Recommandation de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) "Image et respect de la personne".
  • L'UDA s'engage à présenter annuellement au CSA et à l'ARPP les résultats de la mise en oeuvre de son programme de communication responsable "FAIRe". Les annonceurs signataires de celui-ci mettront en place des grilles de lecture afin d'identifier l'éventuelle récurrence des stéréotypes dans leur production publicitaire et ainsi faire évoluer leurs futures campagnes de communication.
  • L'AACC s'engage à intégrer au référentiel de son label RSE Agences Actives une question relative à la responsabilité des messages. Les agences seront évaluées et labélisées selon les trois niveaux d'engagement suivants : 1/ Les recommandations de l'ARPP sont centralisées, mises à disposition et partagées auprès des collaborateurs dans l'agence. 2/ L'agence a sensibilisé et formé ses collaborateurs en matière de messages responsables. 3/ L'agence possède des méthodes et outils pour aider ses clients à aller plus loin en matière de responsabilité commune du message.
    L'AACC s'engage également à déployer un module de sensibilisation des professionnels en agences sur les stéréotypes de genre, en partenariat avec l'ARPP et une association tierce.
  • Dans le cadre de la filière "La communication", seront déployées des démarches de sensibilisation et des formations auprès des professionnels et futurs collaborateurs sur les questions de la représentation des femmes et des hommes dans le contenu des communications publicitaires.
  • un comité de suivi, composé des signataires de la charte, établira annuellement un bilan partagé faisant état des bonnes pratiques mises en oeuvre dans le cadre de celle-ci, assorti si nécessaire de propositions d'amélioration.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet