Recherche
Se connecter

BlaBlaCar se lance dans la location de véhicules

Publié par le | Mis à jour le
BlaBlaCar se lance dans la location de véhicules

BlaBlaCar fait évoluer ses services à destination de sa communauté. Le spécialiste du covoiturage s'associe à Opel et ALD Automotive pour proposer une offre de location longue durée. Ce service ne sera pour l'instant accessible qu'aux 300 000 ambassadeurs de BlaBlaCar en France.

  • Imprimer

BlaBlaCar fait évoluer son offre. Imitant un concurrent comme GoMore, le co-voitureur veut devenir un acteur du "car as a service", en proposant à sa communauté la location longue durée sur 48 mois. La licorne française s'associe à ALD Automotive, filiale de la Société Générale spécialisée dans le leasing auprès des entreprises, qui prendra en charge la location, la maintenance du véhicule et l'assistance.

Disponible dès ce mercredi 5 avril, le service est pour l'instant en test auprès des 300 000 ambassadeurs français de BlaBlaCar. À terme, il pourrait concerner les 4 millions de conducteurs français qui utilisent le service. C'est le poids de cette communauté qui a permis à BlaBlaCar de négocier des tarifs avantageux, avec une économie de 31% par rapport à l'achat d'un véhicule selon la start-up.

"Nous permettons déjà au conducteur de réduire leurs dépenses d'essence et d'assurance", explique Nicolas Brusson, CEO et co-fondateur de BlaBlaCar, soit un tiers des frais liés à la possession d'un véhicule. Alors que BlaBlaCar a noué par le passé des partenariats avec Total et Axa, la start-up s'attaque aux deux tiers restants, l'achat et la maintenance.

Opel, qui dispose d'un statut de partenaire, verra trois de ses modèles mis en avant dans le cadre de cette offre, mais des constructeurs comme Audi, Peugeot, Toyota et Volkswagen vont aussi être proposés pour un total de dix véhicules. Pas plus, afin de garder le service simple et transparent explique BlaBlaCar, qui a co-construit cette offre en menant une étude auprès de 28000 de ses ambassadeurs.

Le service se rémunérera en prenant une commission sur chaque leasing, d'un montant non dévoilé. "C'est le début d'une diversification des services autour de l'automobile" avance Nicolas Buisson, selon qui le service peut difficilement aller chercher de la croissance à l'international: volontairement absent des Etats-Unis et de Chine, BlaBlaCar, qui n'est pas encore rentable, a ainsi récemment réduit ses investissements en Inde, au Mexique et en Turquie.

Philippe Cayrol, responsable des partenariats qui a planifié ce lancement, rejette néanmoins le parallèle avec GoMore: "GoMore se développe sur toutes les verticales liées au partage du véhicule, avec des services proches de BlaBlaCar mais aussi de ce que propose Drivy ou Ouicar. Nous nous concentrons au contraire sur le co-voiturage, en apportant un service supplémentaire. Le but est de devenir un référent incontournable sur l'automobile."

Le co-voiturage est en effet mis en avant au sein de l'offre: ALD Automotive accordera une réduction de 20€ à ceux qui auront partagé au moins un trajet dans le mois, soit une économie potentielle de 960€ sur quatre ans.

BlaBlaCar revendique au global une communauté de 40 millions d'inscrits dans 22 pays, et prévoit l'achat d'1,3 million de véhicules par ses membres en 2017.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet

Média

Par Stéphanie Marius

68% des retailers ont investi dans leur application mobile au cours des 12 derniers mois, selon une étude menée par la plateforme RetailMeNot. [...]