Recherche
Se connecter

L'e-mailing, un outil apprécié mais pas optimisé

Publié par le

En 2010, les annonceurs ont encore misé sur l'e-mailing dans leur stratégie marketing, selon une étude de Dolist. Mais ils n'optimisent pas suffisamment le ciblage et la mesure du ROI.

  • Imprimer

En 2011, 49 % des annonceurs prévoient d’augmenter leur budget e-mailing, et 45 % estiment que ce canal apporte un ROI de plus en plus satisfaisant. Telles sont les conclusions de Dolist, spécialiste de l’e-mail marketing, dans la 2e édition de son enquête Pratiques et tendances de l’e-mail marketing en France, menée en partenariat avec l’Aden, Association pour le développement de l’économie numérique. L’e-mailing apparaît encore comme un canal important dans la stratégie marketing des 400 entreprises françaises interrogées à cette occasion. Néanmoins, elles manquent parfois de rigueur quant à l’optimisation de cet outil.

En 2010, pour 67 % d’entre elles, les campagnes d’e-mailing ont un but informatif. 43 % des sondés les utilisent pour réaliser de la prospection. Seulement 24 %, contre 36 % en 2009, effectuent des e-mailings pour leurs enquêtes et leurs sondages. Cette baisse s’avère particulièrement néfaste à la bonne connaissance des clients et au ciblage des campagnes marketing.

Pour évaluer l’efficacité de leurs campagnes d’e-mailing, 34 % des annonceurs mesurent le taux d’ouverture, indicateur peu représentatif en termes de performance. En outre, 63 % suivent le taux de désabonnement, alors que seulement 29 % prennent en considération le nombre de plaintes. Autre chiffre décevant : seules 10 % des entreprises cherchent à calculer le ROI de leurs campagnes.

En 2010, les annonceurs se méfient de l’association e-mailing et réseaux sociaux. Ainsi, 39 % (contre 19 % en 2009) refusent d’associer ces deux canaux, en raison de premières expériences moins concluantes que prévu. Face à la tendance majeure du marketing mobile, seulement 36 % s’intéressent à l’optimisation des e-mails sur mobile, contre 49 % qui refusent de s’y investir.

Méthodologie :

La 2e édition de l’enquête Pratiques et tendances de l’e-mail marketing en France a été réalisée par Dolist et menée en partenariat avec l’Aden, Association pour le développement de l’économie numérique. Plus de 400 annonceurs français en B to B et B to C, de tous les secteurs confondus, ont été interrogés entre janvier et février 2011, via un questionnaire en ligne.

Claire Morel

Claire Morel

Rédactrice en chef adjointe

Rédactrice en chef adjointe pour Relation Client Magazine et Relationclientmag.fr, je traite de tous les sujets sur le secteur : stratégie de relation [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

10 exemples d’e-mailings qui marchent en BtoB
10 exemples d’e-mailings qui marchent en BtoB

10 exemples d’e-mailings qui marchent en BtoB

Par Espace Direct

Vous souhaitez reussir vos campagnes de mailing Voici des idees et des exemples de messages ayant tous reussi 3D quiz lettre promotion Qu il [...]

Sur le même sujet

20 Minutes prend le virage du Digital First
Média
20 Minutes prend le virage du Digital First

20 Minutes prend le virage du Digital First

Par Laurence Moisdon

Lors de sa présentation annuelle, à Paris, le quotidien 20 Minutes a dévoilé ce 24 mai 2018, sa stratégie éditoriale et commerciale : investissement [...]

RTL AdConnect renforce sa présence en Asie
Média
RTL AdConnect renforce sa présence en Asie

RTL AdConnect renforce sa présence en Asie

Par Laurence Moisdon

RTL AdConnect annonce deux partenariats avec Orbimedia et Comkeys, basées respectivement au Japon et en Chine. Des signatures qui montrent une [...]

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France
Média
MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

MediaSquare s'impose comme la première place de marché en France

Par Laurence Moisdon

Audience Square et La Place Media s'allient pour créer Mediasquare : la plus grande place de marché média en France. Les annonceurs auront ainsi [...]