Recherche

Netflix, Apple Watch, Paris 2024 : trois marques symboles de 2015

Publié par le | Mis à jour le
Netflix, Apple Watch, Paris 2024 : trois marques symboles de 2015

Vidéo à la demande sur abonnement, objets connectés, rayonnement numérique : voici trois enjeux de 2015, et de demain, analysés par l'agence NPA au travers de trois marques iconiques.

  • Imprimer

Trois symboles, trois enjeux. C'est ainsi que Philippe Bailly, fondateur du cabinet NPA a présenté les marques Netflix, Apple Watch et Paris 2024, "symboles des enjeux d'aujourd'hui et de demain", à l'occasion de sa conférence de rentrée, le 26 août.

Netflix

Pourquoi est-ce un symbole ? "Netflix incarne la société de l'image", analyse Philippe Bailly. Avec pour conséquences, notamment, le bouleversement de la consommation et du marché français de la vidéo par abonnement (SVOD).

À l'appui de l'analyse, NPA "fait parler la donnée, via une plateforme de data marketing multisources de suivi des marchés de la VOD", explique le professionnel. Résultats : un marché de la SVOD dynamique. Sur Google, le volume de recherches des internautes autour des marques du SVOD (CanalPlay, Pass Séries M6, TFou Max, FilmoTV, VidéoFutur, Club-Vidéo SFR, et, bien sûr Netflix) est passé de 12 500, en juillet 2014, à près de 47 000, en juin 2015. Sur la même période, le nombre d'avis sur les applications de différents éditeurs a augmenté de 30 %. Une hausse à laquelle Netflix ne serait pas étrangère, la marque ayant vu son offre multipliée par trois - de 3 600 à 11 000 séries, films et documentaires.

Quelle stratégie ? Netflix peut compter sur ses 347 000 abonnés (au 17 août) sur les réseaux sociaux pour promouvoir ses programmes. La marque a, ainsi, mis en avant 26 séries, en juillet 2015, dont cinq créations originales telles qu'Orange is the New Black.

Apple Watch

Pourquoi est-ce un symbole ? "L'Apple Watch symbolise la montée en puissance de l'Internet des Objets et l'entrée dans l'univers 100 % connecté, explique Philippe Bailly, dans lequel chaque objet devient communiquant, même entre eux." Pour preuve, à horizon 2020, le marché devrait compter entre 30 et 80 milliards d'objets connectés, selon les sources - et le périmètre choisi -, et représenter de 1800 à 2200 milliards de dollars - contre 400 milliards, en 2014.

Vedette, l'Apple Watch tire son épingle du jeu dans le marché, "en devenant le premier segment marketing des objets connectés", selon NPA. Lancée en avril 2015, l'Apple Watch représente déjà 75 % de part de marché (contre 7,5 % pour Samsung, leader en 2014). En trois mois, 2 à 4,5 millions de montres Apple ont été vendues et 8 500 apps lancées.

Quelle stratégie ? Avec l'Apple Watch, Apple élargit la gamme de ses devices et développe l'écosystème autour des objets connectés.

Paris 2024

Pourquoi est-ce un symbole ? "C'est un bon cas marketing, prône Philippe Bailly, révélateur de la capacité à mobiliser en s'appuyant sur les nouveaux leviers de la communication et du marketing." Dans la compétition pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024, Paris est la ville la plus digitale, devant Hambourg, Rome et Budapest : 2,6 millions d'abonnés sur Facebook, 613 000 followers sur Twitter et plus de 50 000 sur Instagram. Mais plus que le nombre d'abonnés, c'est la capacité de la ville française à les engager qui est impressionnante : sur les 900 publications réalisées, la ville comptabilise 1 800 interactions par post.

Quelle stratégie ? Si Paris n'a pas ouvert de site dédié à l'événement des JO 2024, la ville "incarne les nouvelles règles de la communication et du marketing des marques", analyse NPA. La capitale possède la capacité de créer l'événement, notamment grâce à sa puissance sur les réseaux sociaux. Le jour de l'annonce de la candidature parisienne, un tiers des tweets sur Paris intégrait le hashtag #JO2024.