Recherche

"Téou" : les lunettes connectées arrivent chez Atol

Publié par le | Mis à jour le
'Téou' : les lunettes connectées arrivent chez Atol

Atol révolutionne le marché de l'optique et dévoile "Téou". Son tout premier modèle de lunettes connectées à une application de géolocalisation hébergée sur smartphone. Cette première mondiale est 100% développée et fabriquée en France.

  • Imprimer

" Rechercher ses lunettes était un réflexe du XXème siècle " dit la marque Atol qui prend le virage des lunettes connectées sur le marché de l'optique. La coopérative française annonce le lancement des premières lunettes intelligentes, connectées à une application mobile de géolocalisation. Les "Téou" d'Atol sont nées.

Où sont mes lunettes ?

Développée en France en Bretagne, l'application affiche, en fonction de la distance où se trouvent les lunettes, trois couleurs différentes : rouge (plus de 15 mètres), orange (moins de 10 mètres), vert (moins de 5 mètres) et gris (hors zone). En zone de proximité immédiate (moins de 5 mètres), les lunettes connectées sont repérables ensuite en temps réel par des vibrations et/ou un signal lumineux, activés grâce à une fonctionnalité sur l'application.


Des capteurs de proximité coupent les émissions et permettent ainsi qu'aucune onde ne soit émise lorsque l'utilisateur porte la monture. C'est lorsque les lunettes "Téou" ne sont plus en contact avec le visage que le système sans fil de détection à distance (Bluetooth Low Energy) se met automatiquement en marche.

Où est mon portable ?

Enfin, une astuce a été intégrée : en appuyant sur un petit bouton poussoir inséré sur la branche de la monture, on peut renvoyer les ondes pour retrouver son portable ! Le système électronique envoie un signal au smartphone qui le fait sonner en retour. " Nous avons effectué des recherches internes sur différents accessoires intelligents, en collaboration avec un dénicheur " connecté ", dans les pays à la pointe de la technologie. Puis nous avons travaillé avec quelques entreprises françaises pour arriver aujourd'hui à sortir de nos usines (jurassiennes) les lunettes connectées "Téou" d'Atol ", explique Philippe Peyrard, Directeur Général Délégué d'Atol dans un communiqué.

Le modèle sera disponible en septembre en deux modèles (-de 200€ chargeur compris), version presbyte branchée (en optique et solaires). Accessoire de mode, ces lunettes "intelligentes"" sont connectées même en apparence car l'une des versions en crystal laisse apparaitre le système électronique embarqué. Atol est la quatrième enseigne du marché de l'optique en France gérée sous forme de groupement coopératif. Le réseau compte à ce jour plus de 800 magasins à l'enseigne et développe un chiffre d'affaires fin 2013 de 400 millions d'euros TTC.

Campagne

Dès le 26 août, Atol fait découvrir sa nouvelle collection connectée sur les écrans de télévision, notamment avec une journée événement sur BFM TV diffusant le spot 2 fois par heure, précédé d'un bandeau " Alerte innovation ". Les lecteurs de Capital et Ça m'intéresse pourront cette semaine en savoir plus grâce à des insertions presse en publi-reportage, rapidement suivis par les lecteurs de Femme Actuelle, Paris Match et l'Equipe Magazine. Le tout complété par un site internet dédié au produit, un important dispositif digital, et un programme de CRM en prospection et en fidélisation. " A produit exceptionnel, dispositif de lancement jamais vu " précise Fabrice Obenans, Directeur Marketing de l'enseigne. " La télévision permet de faire découvrir le produit, la presse d'en savoir plus , et le site dédié propose un jeu-concours qui débute l'expérience du produit, grâce à un escape game reproduisant le fonctionnement de la lunette et son application mobile. Une grande visibilité digitale renforce le dispositif classique, et nous réservons encore quelques surprises. "

Le dispositif TV comporte 2 spots : le premier a une vocation pédagogique, avec Adriana Karembeu faisant une démonstration du fonctionnement et de la simplicité d'utilisation du produit; le second insistant sur l'innovation française dans les laboratoires de Recherche et Développement Atol (à découvrir sur les écrans la semaine prochaine). " Téou d'Atol est une expression de la mutation du métier de l'opticien, qui doit aller plus loin que les solutions optiques traditionnelles, et proposer de nouvelles expériences aux consommateurs, répondant à leurs besoins, pour leur bien-être " souligne encore Fabrice Obenans. " Au niveau de l'enseigne, nous intégrons de nouveaux métiers ouverts vers les nouvelles technologies , et dans les magasins, nous adaptons nos méthodes de vente. Pour ce faire, nous misons sur la force et la rapidité de déploiement de l'e-learning. "


Atol et l'innovation

La coopérative d'opticiens fut l'un de précurseurs des lunettes poids plume (Collection Nu d'Atol labellisée Origine France Garantie), 5 fois moins lourdes que des montures normales (6.34g), de la personnalisation par la création de branches " clippables " pour adapter à son look (Collections Motifs, Adriana Karembeu et D'Clip) de l'essayage de lunettes chez soi grâce à la réalité augmentée... autant de réponses pour accompagner ses clients au quotidien. " Il y a 10 ans déjà, c'est notre modèle coopératif, flexible, démocratique et visionnaire qui nous a permis de prendre le risque de relocaliser. Aujourd'hui, nous faisons le pari des lunettes connectées conçues et développées en France, à forte valeur ajoutée " poursuit Eric Plat, Président Directeur Général d'Atol. En outre, depuis plus de 10 ans, la marque mène une politique de relocalisation de la production de ses collections de lunettes Atol labellisées Origine France Garantie, il était naturel de de travailler avec des entreprises françaises pour développer cette nouvelle technologie et de les faire fabriquer en France. Le directeur Général Délégué d'Atol poursuit : " Le lancement de ces premières lunettes connectées démontre une nouvelle fois la forte culture de l'innovation de notre enseigne. Cette initiative témoigne de notre volonté de développer des services novateurs pour nos clients tout en soutenant le savoir-faire / le savoir innover français, en partenariat avec des start-up et des fabricants de lunettes français."

Le film qui raconte cette histoire




AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche