Recherche

Mode-in-Motion lance l'essai produit en 3D

Publié par le - mis à jour à
Mode in Motion : l'essai virtuel en 3D
Mode in Motion : l'essai virtuel en 3D

Principal écueil de l'e-commerce : l'expérience produit. Mode-in-Motion, un pure player spécialisé dans la vente de montres et de bijoux, lance en première mondiale, l'essayage en 3D. Rencontre avec Christophe Lagrange, le fondateur

  • Imprimer

C'est une PME installée à Besançon qui crée l'événement dans l'expérience produit. Mode-in-Motion, boutique spécialisée dans la ventre de montres et de bijoux en ligne, vient de lancer l'essai en ligne. Christophe Lagrange, le fondateur du site en 2008, explique "il s'agit d'une technologie exclusive de réalité augmentée 3D qui permet aux internautes d'essayer virtuellement les produits en vente sur notre site. Aujourd'hui, ce sont 1 000 modèles, sur les 6 500 qu'offre Mode-in-Motion, qui ont été numérisés en 3D. On peut désormais offrir un essai virtuel très proche de la réalité." Près de 8 consommateurs on-line sur 10, sur le segment du bijou et/ou de l'horlogerie, regrettent de ne pas pouvoir toucher ou essayer un article.

Comment ça marche ?

L'essai se fait à taille réelle. Grâce à un bracelet en papier prédécoupé (on peut le télécharger et l'imprimer chez soi, mais les clients ayant déjà passé commande le reçoivent directement chez eux), l'internaute présente son poignet devant le capteur photo de son mobile ou de son ordinateur, après avoir fait son choix de montres (l'ensemble du catalogue sera numérisé en 3D avant la fin de l'année), voit son poignet avec le produit en taille réelle sur son écran...On peut tourner son poignet pour visualiser la montre sous plusieurs angles. On peut aussi partager son choix avec sa communauté sur les réseaux sociaux.

Pour l'heure, seul le marché des lunettes online propose cette technologie (l'ameublement ou la mode l'ont également essayée sans réel succès) que Christophe Lagrange a réussi à industrialiser. "Cet immense travail a nécessité plus d'une année de travail " poursuit Christophe Lagrange "les marques, avec lesquelles nous travaillons, sont toutes intéressées par ce travail de numérisation en 3D qui valorisent leurs produits. Nous avons travaillé avec le logiciel Total Immersion, dont nous avons l'exclusivité au niveau européen ".

La PME, installée à Besançon, bassin historique de l'horlogerie, doublera son chiffre d'affaires sur l'exercice 2014/2015 (clôturé fin août) à 3M€. Elle propose les principales marques de montres internationales et a lancé en 2014 ses propres marques propres (Les Génériques"). Ce printemps, le site proposera une nouvelle plateforme de marque, avec une entrée davantage axée sur la mode. Son blog propose déjà du contenu autour de ce territoire.

Comprendre en images


AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche