Recherche

Ben & Jerry's s'engage pour l'environnement

Publié par le | Mis à jour le
Ben & Jerry's s'engage pour l'environnement

La marque des crèmes glacées s'implique pour le climat, avec sa campagne "Quand c'est fondu, c'est foutu !". Une "opportunité" de prise de parole, alors que la France accueille, en 2015, la COP21.

  • Imprimer

"Quand c'est fondu, c'est foutu !" Des crèmes glacées aux calottes glacières, il n'y a qu'un pas... franchi par Ben & Jerry's avec le lancement d'une campagne en faveur du climat. Et ce, quelques mois avant l'ouverture, le 30 novembre, de la "COP21", la Conférence sur le climat, à Paris, qui doit maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C. De l'opportunisme ? La marque, engagée dans une mission sociale, s'en défend. "Nous sommes une marque avec un point de vue, explique Btissam El Mantih, brand manager France de Ben & Jerry's (Unilever). Depuis la création de l'entreprise, dans les années 1970, nous nous engageons sur des sujets de justice sociale, comme le commerce équitable ou le mariage homosexuel, dans les pays où la loi est votée."

Et de poursuivre : "Notre première campagne environnementale, menée avec WWF, date de 2002. Le sujet nous tient à coeur depuis longtemps. La Cop 21 représente une opportunité de prise de parole." Droit dans ses bottes, donc, Ben & Jerry's oeuvre, depuis 1990 à une agriculture durable, via la réduction de ses déchets et de ses émissions carbone, avec un objectif ambitieux, à horizon 2050 : 100 % d'énergie renouvelable.


Une première campagne "globale"

Ce qui change ? "Pour la première fois, nous menons une campagne globale dans cinq pays : les États-Unis, la France, l'Angleterre, l'Australie et l'Allemagne", souligne Btissam El Mantih. Première pierre à l'édifice : une pétition. En partenariat avec l'organisation citoyenne AVAAZ, Ben & Jerry's engage ses fans à rejoindre le mouvement pro-climat et faire pression sur les gouvernements, en signant une pétition en ligne pour 100 % d'énergie propre d'ici 2 050. L'objectif est de mobiliser 500 000 fans.


Rendez-vous est également donné à ses fans au festival Rock en Seine (Saint Cloud), du 28 au 30 août. L'occasion de signer la pétition sur la place, et de déguster des glaces. "Nous n'avons pas d'objectifs de ROI sur ces événements. La crème glacée est offerte pour prêcher la bonne parole environnementale", relève la brand manager France. Enfin, une marche citoyenne organisée le 29 novembre 2015, la veille de l'ouverture de la COP21, devrait maintenir le climat de pression sur les décideurs politiques.

Une campagne crescendo

La synergie entre la crème glacée et le climat a aussi - et plus que tout - sa place sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #FonduFoutu. "La cible de Ben & Jerry's sont les 18-35 ans, précise Btissam El Mantih. Notre stratégie sur les réseaux sociaux est donc primordiale, et ce, quel que soit le message." Sur Facebook, Twitter, Instagram, ou, encore, le blog de la marque, la campagne doit aller crescendo jusqu'à la conférence climat.

La bonne surprise, enfin ? Le lancement du parfum "Save our Swirled" (SOS), au mois de septembre, dont les royalties seront reversées à une association environnementale. La promesse : un tourbillon de framboise et de marshmallow. Un appel au secours auquel il sera probablement difficile de résister.