Recherche

"L'occasion : ce nouveau luxe" Olivier Marcheteau, DG Vestiaire Collective

Publié par le | Mis à jour le
Olivier Marcheteau - Directeur général de Vestiaire Collective
Olivier Marcheteau - Directeur général de Vestiaire Collective

Le directeur général de Vestiaire Collective, décrypte le succès planétaire du luxe d'occasion. La revente de produits de luxe pèse un peu plus de 7% du marché mondial.

  • Imprimer

C'est un véritable phénomène. Avec une croissance de 85% au premier semestre 2015, Vestiaire Collective (simplement Vestiaire pour les aficionados) a bouleversé les codes marketing de la vente de produits d'occasion en sept ans d'existence.

Le site, leader mondial du segment, vient de lever 33 millions d'euros en septembre 2015, et entend continuer sa croissance, notamment aux Etats-Unis et dans les pays nordiques, et mettre pleins feux sur le m-commerce, qui pèse déjà 50% de ses ventes (CA total en 2014 : 46 M€).

" L'occasion a changé de statut... Même dans le luxe ! ", se réjouit Olivier Marcheteau, le nouveau directeur général, arrivé de Cdiscount en mai 2014, "nous sommes à la croisée de plusieurs phénomènes : l'évolution de la consommation de la mode avec la montée en puissance de la fast fashion, la volonté de créer son propre style en mixant luxe et produits accessibles, et l'agilité qu'offre le Net."

Objectif : le plus beau catalogue de produits de luxe d'occasion

Vestiaire Collective appuie son marketing sur trois promesses. Primo, l'exhaustivité de l'offre, qui ne compte pas moins de 400 000 références, dont quelques 20 000 nouveautés par semaine, et revendique donc le rang de "plus beau catalogue au monde de produits de luxe d'occasion " avec 2 000 marques représentées sur le site. Secundo, la qualité. " Les produits sont réceptionnés sur une plateforme logistique, où ils sont expertisés par une quinzaine de stylistes internes, puis scellés dans un nouvel emballage, avant d'être expédiés au client final." Tertio, faire vivre une communauté de 4,6 millions de membres (+100 000 tous les mois) grâce à une équipe éditoriale dédiée. Le site intègre désormais des tutoriels pour faciliter davantage la mise en vente de produits (100% des utilisateurs y auront accès d'ici 2 semaines).



L'occasion : + de 7% du marché global du luxe

Le marché de la vente en ligne de produits de luxe d'occasion, attire de plus en plus de consommateurs, "comme les primo accédants de moins de 30 ans ", analyse Olivier Marcheteau. Selon une étude réalisée en mars 2015 par Ipsos pour Vestiaire Collective, 43% des adeptes de l'e-shopping achètent de la mode d'occasion et 26% revendent leurs vêtements sur Internet. Selon la même étude, 30% des femmes se disent " intéressées " par l'occasion. C'est 30% de plus qu'il y a cinq ans.

En 2014, le marché mondial des produits de luxe d'occasion pesait 16 milliards d'euros, soit 7,17 % du marché global du luxe estimé à 223 milliards de dollars Les ventes en ligne de produits d'occasion sont estimées, elles, à 3% de l'ensemble (source : étude annuelle de Bain & Companysur le marché mondial des produits de luxe).


La confiance : l'un des piliers de fidélisation de Vestiaire Colelctive, signataire de la Charte de la lutte contre la contrefaçon sur Internet



Mini Bio

1995-1997 : débute sa carrière chez Procter&Gamble puis Nike au service marketing

2000 : Directeur marketing Europe d'Aucland (vente aux enchères en ligne)

2001-2010 : Microsoft comme directeur marketing de MSN, directeur de MSN/Windows Live Europe, DG des services internet du groupe avant de devenir DG Grand Public et Internet de Microsoft France de 2008 à 2010

2010 : Président de Cdiscount et directeur e-commerce offre alimentaire de Casino

2014 : DG de Vestiaire collective

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche