Recherche

Le business du Tour de France

Publié par le | Mis à jour le
Le business du Tour de France

La Grande Boucle est une occasion en or pour les marques de toucher leur public. Un partenariat qui a un prix.

  • Imprimer

Ils sont près de 40 partenaires du Tour de France cette année. Pour intégrer le cercle très fermé des marques qui sponsorisent les quatre maillots, le fameux "Club du Tour", et bénéficier d'une visibilité d'envergure en exclusivité, il faut débourser entre 3,5 et 5 millions d'euros annuels. C'est le cas de LCL, parrain du maillot jaune, de Vittel, pour le maillot du vainqueur d'étape, ou de Carrefour, pour le maillot à pois.

Suite au départ de PMU, qui sponsorisait le maillot vert, le Club version 2015 connaît le jeu des chaises musicales : le maillot vert est passé entre les mains de Skoda, qui sponsorisait l'an dernier le maillot blanc... lequel est désormais supporté par Krys, nouvel arrivant. Autre nouveauté : le maillot vert intègre cette année le Club du Tour, qui compte donc pour la première fois cinq membres, une première depuis la création de l'événement sportif, il y a plus d'un siècle.

Viennent ensuite les partenaires officiels, au nombre de sept cette année (RAGT, Orange, AG2R, Le Coq Sportif, Antargaz, Festina et Dimension Data, nouvel arrivant). Le ticket d'entrée tourne ici autour de 1 à 1,5 million d'euros par an. À ce tarif, pas de maillot à sponsoriser mais des récompenses annexes, comme le Prix de la Combativité, parrainé par Antargaz, ou le Classement par Équipes, sponsorisé par RAGT. Ces sponsors-là bénéficient d'un pavillon au village, d'une place dans la caravane publicitaire et d'un droit de communication associé au Tour.


Des centaines de milliers d'échantillons distribués

Plus nombreux, les fournisseurs officiels regroupent 14 marques cette année, parmi lesquelles BIC, Sodexo, Cochonou, Ibis, les galettes Saint-Michel, Le Gaulois ou Kleber. Pour un prix compris entre 300 000 et 500 000 euros, elles ne sont pas associées au volet sportif mais à des opérations de trade marketing, principalement. Sans oublier, enfin, la célèbre caravane publicitaire, qui précède les coureurs avant chaque étape.

L'occasion pour les marques de distribuer leurs célèbres ­ "goodies" pour 250 000 euros de droits d'entrée. "C'est, juste après le sport, la raison pour laquelle les gens viennent sur le Tour de France", rappelle Laurent Lachaux, directeur commercial et des partenariats chez Amaury Sport organisation (A.S.O.). Pour l'organisateur de l'événement, la caravane sert également d'antichambre aux partenariats, et lui permet "d'attirer des marques qui s'impliqueront ensuite davantage dans le Tour".


Pour sa première Grande Boucle en tant que sponsor du maillot vert, qui récompense le classement par points, le constructeur automobile Skoda aligne huit véhicules dans la caravane 2015. De son côté, Cochonou présente sept voitures, toutes des 2CV, devenues le symbole de la présence de la marque sur le Tour de France : "La 2CV, que nous utilisons sur le Tour depuis 1999, reflète l'image de la France. Nous aménageons chaque année les véhicules en fonction du produit à mettre en avant et du slogan. Cette année, la 2CV traduit notre nouveau slogan "Cochonou, un petit bout de chez nous"", indique Patrick Bombart, responsable du pôle saucisson de la marque.

En tant que fournisseur officiel, Cochonou mise traditionnellement beaucoup sur la caravane, "une occasion unique d'être en contact avec les consommateurs et de distribuer des centaines de milliers d'échantillons". La marque, élue par le public "Caravane du Tour de France 2014", compte distribuer cette année, aux 15 millions de spectateurs amassés sur le bord des routes, ses sachets de mini-saucissons ainsi que 100 000 bobs collector, et trancher 1 900 saucissons entiers pour la dégustation sur la ligne d'arrivée, soit neuf tonnes de cochonnaille.


Des retombées colossales pour les marques

Un investissement colossal, donc, mais des retombées en proportion : la course cycliste, diffusée dans 190 pays et regardée par plus de 4 millions de téléspectateurs rien qu'en France (sur France Télévisions), générerait des retombées dont l'équivalent publicitaire se mesure en dizaines de millions d'euros. "En s'associant à un tel événement, nous cherchons à consolider la préférence de marque, sur les plans qualitatif et émotionnel, dans un contexte qui touche le coeur des Français", argumente Estelle Guérin, directrice de l'enseigne Krys.

Cette année, l'opticien renforce son partenariat en parrainant le maillot blanc, porté par le meilleur jeune coureur. "Une récompense qui correspond à notre signature "Vous allez vous aimer ", prônant la révélation de soi-même et l'affirmation de soi", précise Estelle Guérin. En outre, pour la deuxième année consécutive, Krys est "Opticien officiel du Tour de France" et communique ainsi sur son expertise métier. L'enseigne va équiper les caravaniers et l'ensemble de l'organisation avec 2 250 lunettes de sport officielles.


Cette année, elle lance, enfin, un dispositif de communication à 360 degrés pour faire rayonner le slogan "Made in France by Krys", mis en avant sur la Grande Boucle. Au programme : partenariat sur le Tour avec remise de maillot à chaque étape, voitures en course, présence sur les villages de départ et d'arrivée, invitations de VIP, distribution de "goodies", le tout accompagné d'un plan médias, d'un volet en magasin avec PLV, leaflets et jeu-concours pour gagner un vélo Krys, sans oublier un programme d'incentive pour motiver les équipes en interne. La marque n'a pas souhaité communiquer sur le budget de l'opération mais parle d'un investissement "équivalent à une très grosse vague de communication en télévision".

LIRE LA SUITE PAGE SUIVANTE =>

Crédit image illustration : A.S.O.

Xavier Foucaud

Xavier Foucaud

Journaliste Community Manager

Journaliste Community Manager, je traite de l’actualité du social media et sélectionne pour vous chaque vendredi les 10 meilleures idées marketing de [...]...

Voir la fiche
Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

Disparition de Rémy Pflimlin

L'ancien PDG de France Télévisions est décédé le 3 décembre 2016 à Paris.

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Top 5 des Mannequin Challenges des marques

Après le ice bucket challenge, place au mannequin challenge. Ce phénomène viral, qui a contaminé toute la sphère internet, consiste à se filmer [...]

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Doctissimo, du média au magasin

Depuis 2015, les lecteurs français de Doctissimo peuvent appliquer les conseils bien-être et santé prodigués par le site d'information français [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]