Recherche
Se connecter

HEC Paris et la Technische Universität München lancent le premier double diplôme en management et technologie

Publié par le

L'objectif est d'offrir une double culture managériale dans les domaines de la recherche, du développement, de la production d'un côté, et au marketing, à la communication et à la finance de l'autre.

  • Imprimer

La Technische Universität München (TUM) et HEC Paris annoncent le lancement du tout premier programme de double diplôme franco-allemand en management et technologie. L’accord de partenariat a été signé le 7 avril 2011 par le professeur Wolfgang A. Herrmann, président de la Technische Universität München, et Bernard Ramanantsoa, directeur général de HEC Paris.

Cette coopération s'inscrit dans le cadre de l'accord signé l’an dernier par Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Wolfgang Heubisch, ministre bavarois de la science, de la recherche et des arts, visant à renforcer les liens entre la France et la Bavière dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche. TUM est le partenaire stratégique allemand de ParisTech dont HEC Paris est membre fondateur depuis 2008.

Le programme, d’une durée de deux ans, accueillera ses premiers étudiants en septembre 2011. L'objectif des deux institutions est de doter ces étudiants d’une double culture managériale et technologique, en les formant dans les domaines de la recherche, du développement et de la production d'un côté, et au marketing, à la communication et à la finance de l'autre. Durant le programme, les étudiants auront l’opportunité de faire un stage d’une année en entreprise ou dans une institution en France, en Allemagne ou dans un pays tiers.

Le programme de double diplôme HEC Paris-TUM permettra aux étudiants d'obtenir à la fois le diplôme de master of Science in management de HEC et le diplôme de master of Science in management and technologie (WITEC) de la Technische Universität München.

Wolfgang A. Herrmann a déclaré : « Notre collaboration répond au besoin, de plus en plus important en Europe, de managers ayant une formation interdisciplinaire et une expérience multiculturelle de premier ordre. L’excellente réputation de HEC Paris et de la Technische Universität München nous permettra d’attirer les meilleurs étudiants. »

Bernard Ramanantsoa, président de HEC, a ajouté : « Nous sommes honorés de cette collaboration avec la Technische Universität München, une université de renommée mondiale et leader dans le domaine de la technologie. Ce partenariat permettra d’offrir à nos étudiants une opportunité unique d’accéder à deux domaines complémentaires d’expertise. »
 

AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Comment construire un marketing agile ?
Comment construire un marketing agile ?

Comment construire un marketing agile ?

Par Oracle

Les fonctions marketing et informatique font plus que jamais la paire Elles doivent se coordonner et agir rapidement agilite des entreprises [...]

Sur le même sujet

Cinq nouveaux administrateurs à l'Irep
Carrière
Cinq nouveaux administrateurs à l'Irep

Cinq nouveaux administrateurs à l'Irep

Par La rédaction

L'assemblée générale de l'Institut de recherches et d'études publicitaires a procédé au renouvellement partiel du conseil d'administration

Marketing recrute un journaliste
Carrière
Marketing recrute un journaliste

Marketing recrute un journaliste

Par Eloïse COHEN

La rédaction de Marketing et d'Emarketing.fr recherche un journaliste pour suivre l'actualité des marques. Postulez ou partagez !

L'APCI donne le coup d'envoi de l'Observeur du design
Carrière
L'APCI donne le coup d'envoi de l'Observeur du design

L'APCI donne le coup d'envoi de l'Observeur du design

Par La rédaction

Cette édition spéciale à l'occasion des 35 ans de l'APCI mettra en perspective "Étoiles passées et étoiles présentes", sous le prisme du futur. [...]