Recherche
Se connecter

Infographie Les entreprises françaises sont-elles mûres pour l'intelligence artificielle ?

Publié par le

Tata Consultancy Services dévoile les résultats de la première enquête terrain d'ampleur sur le rapport des entreprises françaises à l'intelligence artificielle. Celle-ci révèle que si 52% d'entre elles sont sensibles aux enjeux de l'IA, tous les secteurs d'activité ne sont pas également impliqués.

  • Imprimer

6 indicateurs majeurs sont à retenir de cette étude menée par le spécialiste en services informatiques Tata Consultancy Services, en partenariat avec le cabinet IDC :

  • 52% des entreprises sont sensibles aujourd'hui aux enjeux de l'intelligence artificielle. Parmi celles-ci, 36% utilisent déjà l'IA et 16% ont actuellement des projets de mise en place d'ici 1 à 3 ans.
  • Plus de la moitié des entreprises sensibilisées à l'IA y consacrent un budget annuel supérieur à 300 000 € ; 37% d'entre elles envisagent d'ailleurs de consacrer annuellement plus d'1 million d'euros, démontrant ainsi que les projets gagnent en maturité.
  • Les entreprises perçoivent plus l'IA comme un outil d'amélioration que de réelle transformation de leur activité. 64% des budgets sont en effet alloués à l'amélioration contre 36% à la transformation.
  • 48% des répondants du secteur banque/assurance déclarent avoir déjà adoptés ces technologies contre 34% pour le secteur des services et 35% de l'industrie. Sans surprise, ce sont les domaines les moins utilisateurs d'IA pour lequel les bénéfices attendus sont moindres (RH 12%, achats 8%).
  • Les 3 domaines d'activité les plus concernés aujourd'hui par l'IA sont l'informatique (26%), la relation clients (22%) et la R&D (21%). Les technologies IA les plus fréquemment déployées en entreprises sont les algorithmes de machine learning destinés au prédictif et à l'analyse des données (46%), les robots logiciels qui automatisent des processus transactionnels (44%) et les outils d'analyse d'image (41%).
  • Deux tiers des entreprises pensent que l'IA aura un impact sur les emplois, mais sans nécessairement être destructeur : 44% estiment que cet impact sera plus de nature à transformer que de supprimer l'emploi contre 9% qui considèrent que l'IA va détruire des emplois qui ne seront pas remplacés.

Enfin, interrogées sur le développement de l'IA en France comparé aux autres pays européens, 48% des entreprises pensent que la France est au même stade de développement, tandis que 39% des répondants estiment que le pays est en retard. Seules 13% des entreprises ont le sentiment que la France est en avance. Cette perception sur le retard pris par la France est confirmée par une étude IDC qui révèle un taux de déploiement de solutions IA inférieur à celui de l'Angleterre et des pays Nordiques, pays qui apparaissent aujourd'hui comme les plus matures sur le sujet.

Méthodologie

Cette étude, intitulée "Les entreprises françaises sur la voie de l'intelligence artificielle" a été menée par TCS en partenariat avec IDC, cabinet d'analystes sur le marché des nouvelles technologies de l'information et des télécommunications.

Elle a été administrée par téléphone, d'octobre à novembre 2017, auprès d'un panel de 900 entreprises françaises de plus de 250 salariés, issues des secteurs banque-finance-assurance, industrie, commerce (gros et détail, VPC, négoce, import/export), télécommunications, médias, utilities, transport, construction/BTP et services.

Cette étude d'ampleur s'est ensuite concentrée sur les 300 entreprises témoignant d'une connaissance de l'IA suffisante pour pouvoir mener une analyse détaillée sur les budgets investis, les acteurs impliqués ou encore les technologies utilisées.

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet

IA

Par Laurence Moisdon

Carte Noire, accompagnée par Carat France et M6 Publicité, a lancé la première offre de marketing conversationnel sur un service de télévision [...]