Recherche
Se connecter

"Avec l'IA, le marketing va devenir obsolète"

Publié par le | Mis à jour le
'Avec l'IA, le marketing va devenir obsolète'

En faisant remonter automatiquement les produits et services les plus pertinents pour le consommateur, l'IA va concurrencer les marketeurs selon Stéphane Mallard, Evangelist Digital intervenant aux CRM Meetings. Une chance pour ces derniers, qui pourront se reconcentrer sur le marketing stratégique.

  • Imprimer

"La révolution digitale s'accélère avec l'intelligence artificielle, pour donner naissance à une disruption généralisée qui touche tous les pans de notre vie. Tous les métiers sont concernés, y compris le marketing. J'irai même plus loin : avec l'IA, le marketing va devenir obsolète." Stéphane Mallard, évangéliste digital chez Blue Age n'y va pas de main morte en ouverture du Customer Relationship and Marketing Meetings, organisé ces 8 et 9 novembre à Cannes par le groupe Weyou.

Devant un parterre de décideurs marketing et de responsables de la relation client, il développe: "Le digital est darwinien. En ligne, ce sont les produits et les services les plus performants et les plus pertinents qui sont valorisés par les internautes ou les moteurs de recommandation. Il n'y aura plus besoin de pousser des produits via des campagnes : l'intelligence artificielle les fera remonter auprès des cibles. Par la connaissance fine qu'elle aura de l'utilisateur, l'IA va servir à développer ces produits et services, pas à les vendre." Un constat difficilement contesté par les autres intervenants de cette première table ronde, à l'image de Raquel Garcia Perona, Product Manager chez Suez, ou François Laxalt, Marketing Director chez Tinyclues, qui rejoignent Stéphane Mallard sur un point: si l'IA libère le marketing de certaines tâches comme la planification des campagnes, c'est pour mieux concentrer l'humain sur la définition d'une stratégie globale, d'une offre ou d'un prix.

Dernier élément: avec l'essor de l'IA, l'expertise et l'intelligence vont devenir tellement communes que les marques devront se différencier par leur capacité à créer une relation de confiance avec leur client explique Stéphane Mallard. Selon lui, Amazon aura bientôt plus intérêt à recommander à son client de sortir jouer avec ses enfants ou partir se promener à la mer que d'acheter tel ou tel produit, simplement pour entretenir cette relation, quitte à rater une vente. Selon l'évangéliste, l'intelligence artificielle va permettre au marketing de se concentrer sur ce qui a de la valeur pour le client... tant que la fonction marketing existe.

Diplômé d’Aix-Marseille Université en économie et en histoire et spécialisé dans le digital depuis trois ans, suivez-moi sur twitter !

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Une machine à mesurer le bonheur des clients à Val d'Europe
IA
Une machine à mesurer le bonheur des clients à Val d'Europe

Une machine à mesurer le bonheur des clients à Val d'Europe

Par La rédaction

Le groupe Klépierre teste dans son centre commercial Val d'Europe une technologie de reconnaissance des émotions en partenariat avec Microsoft [...]

Les bots, véritables chefs d'orchestre de vos données
IA
Les bots, véritables chefs d'orchestre de vos données
Patrick Daxenbichler - Fotolia

Les bots, véritables chefs d'orchestre de vos données

Par Christophe Tricot, manager big data & data science chez Kynapse Open

En un an, les chatbots se sont invités dans tous les débats. Mais réduire le sujet des bots aux chatbots est par trop réducteur. Ces bonnes [...]

Chatbot, un outil à manier avec tact
IA
Brainsonic
Chatbot, un outil à manier avec tact

Chatbot, un outil à manier avec tact

Par Brainsonic via Marketme

Les chatbots font partie de ces rêves auxquels l’IA redonne vie. Facebook a lancé son service en 2016 ; depuis, c’est la ruée vers la conversation. [...]