Recherche

Los Angeles, terre d'inspiration des retailers

Publié par le

Lieux hybrides mêlant consommation et espaces de travail ou de loisirs, culture de la fantaisie, omniprésence du street art comme support de communication... Los Angeles se distingue aux États-Unis grâce une vision libérée du retail.

  • Imprimer
Une terre de création et de liberté

Los Angeles, deuxième plus grande ville américaine, a érigé Internet, les réseaux sociaux et les nouvelles technologies en modèle de société. La ville a modelé la culture web, celle qui exige de réfléchir "out of the box" et de fonctionner sur un mode collaboratif. Ce terreau d'échange et de conversation en ligne se retrouve dans cette ville du nouveau cool, qui favorise les relations horizontales et non normatives. Elle a compris que son atout pour attirer les talents créatifs était de proposer des emplois enviables, de valoriser la création, jusque dans les rues. L'art se donne à voir partout, dans chaque boutique, sur chaque mur, pour que chaque passant devienne un ambassadeur. Le luxe ne se cache pas mais s'affiche dans ce qu'il a de plus extravagant. L'usage récréatif du cannabis va être légalisé, mais est déjà quasiment en vente libre chez les Green Doctors, qui ont pignon sur rue. Les restaurants servent le petit-déjeuner tout au long de la journée pour les couche-tard créatifs ou fêtards. Les businessmen se déplacent en skateboard pour aller au bureau. Les espaces de mobilité et de consommation deviennent des lieux de vie, qui s'adaptent au rythme des habitants, car la flexibilité et l'absence de contrainte sont valorisées. Cette ville pionnière de la créativité méritait qu'InCapsule et aille y faire un tour et rapporte quelques pépites de cette ville inspirante et rupturiste.