Recherche

Comment les marques peuvent-elles toucher les familles?

Publié par le

Dans un monde en plein bouleversement économique et technologique, la famille reste un socle de stabilité. Avec l'étude Familink, M6 Publicité et l'institut Sociovision ont interrogé 2.000 Français sur leur vision de la famille et des moyens qu'ont les marques pour les toucher.

  • Imprimer
Famille recomposée, mono et homoparentale : oser le naturel

Face au chômage et à la précarité, la famille se réaffirme plus que jamais comme un refuge où s'expriment les liens de solidarité. Mais au-delà de la hausse des familles monoparentales et recomposées (22 et 9% de l'ensemble) ou de la baisse du nombre de couples mariés (73%), elle prend aussi un nouveau visage : celui des parents millenials, plus à l'écoute, moins obsédés par leur carrière que par l'épanouissement de leurs enfants.

Les annonceurs s'emparent de ces tendances : Ikea et sa campagne Dîtes-le en cuisinant, qui met en lumière avec humour le divorce et les coquillettes ; Dolce&Gabbana ou Sandro, avec des visuels qui font de la famille réunie dans un moment de partage un objet de glamour et de chic ; ou encore les plus engagés Nikon et Dove, qui osent montrer des parents homosexuels ou transgenre.