Recherche

La recherche vocale, un canal à ne pas négliger: l'actu marketing étrangère

Publié par le | Mis à jour le
La recherche vocale, un canal à ne pas négliger: l'actu marketing étrangère

Passage en revue de la presse marketing étrangère, pour découvrir le meilleur de ce qui se dit et se fait ailleurs. Au programme cette semaine: comment s'adapter aux exigences de la recherche vocale, qui s'installe de plus en plus dans les nouveaux usages mobiles des consommateurs.

  • Imprimer

#1 La recherche vocale, nouveau vecteur de l'expérience client

capture du site campaignlive.co.uk

capture du site campaignlive.co.uk


Combien de temps avant que la recherche vocale ne devienne un réflexe pour les consommateurs? Pour Matt Busch, directeur d'agences pour Google UK, l'adoption s'accélère d'autant plus vite que les nouveaux utilisateurs sont aussi les plus à l'aise, rapporte Campaign. Une enquête de Google montre en effet que "ceux qui ont commencé à utiliser la recherche vocale dans les 6 derniers mois en sont les utilisateurs les plus réguliers - 42% l'utilisent quotidiennement - quand ceux qui ont commencé à l'utiliser il y a plus de 4 ans sont seulement 25% à en faire un usage fréquent."

La technologie s'améliore rapidement et les avancées du machine learning permettent aux assistants vocaux de mieux comprendre les requêtes, de les replacer dans un contexte, d'y répondre de manière plus rapide et plus pertinente.

Les marques doivent donc réfléchir sans tarder à la façon de traduire et d'adapter leur expérience client à ce canal. "Il faut d'abord comprendre pourquoi les gens ont recours à la commande vocale, dans quelles situations comment ils perçoivent cette technologie."

L'enquête montre que les principales utilisations se font en cuisine, pour demander les étapes d'une recette quand les mains sont occupées, ou en voiture, pour chercher une direction ou un point d'intérêt quand l'attention, la vision et les mains ne sont pas disponibles. Autant de champs d'exploration pour les marques d'ustensiles de cuisine, d'électroménager, les restaurants et offices de tourisme..."La recherche vocale va devenir un canal-clé pour créer des connexions personnelles et engageantes avec les consommateurs".

#2 La voice search va-t-elle réinventer nos modèles publicitaires?

capture du site digiday.com

capture du site digiday.com


Malgré la montée en puissance de la recherche vocale, Digiday estime qu'on est encore loin d'un modèle de monétisation efficace pour les annonceurs. "Google lui-même estime qu'il lui faudra encore des années avant d'être capable de monétiser les recherches vocales comme les recherches texte, les applis, les publicités et les transactions en ligne".

Le principal frein? La confiance des consommateurs. "Si la première réponse à une question posée au Google Home (appareil d'assistance vocale de Google) est une publicité sponsorisée, pourquoi lui ferait-on confiance? D'autant qu'ignorer les résultats "payés" sera beaucoup moins facile que de filtrer les affichages publicitaires sur écran.

Dès lors, les marques se concentrent davantage sur l'amélioration de l'expérience utilisateur que sur la façon d'élaborer un modèle de voice search advertising. Reconnaissance de commandes complexes, réponses plus détaillées..."Nous sommes devant un terrain vierge, à essayer de comprendre ce que les gens attendent de leurs devices. Les prochains 18 mois serviront à déterminer comment ajuster les expériences assistées", annonce Jason Spero, vice-président de la performance media chez Google.

Quant à l'avenir de la publicité via les requêtes vocales, certains annonceurs comme Matalan, pensent qu'elle privilégiera une relation davantage axée sur l'affectif et l'émotionnel. Mais, pour Jason Spero, "il y aura toujours des gens qui chercheront des restaurants et réfléchiront à quelle voiture acheter ou quel voyage effectuer. Tous ont besoin de l'aide des marketeurs pour se faire un avis et je pense que le parcours client restera le même, en de nombreux points, avec ces expériences assistées par la voix".

#3 Optimiser son SEO pour la recherche vocale

capture du site searchengineland.com

capture du site searchengineland.com


À mesure que la notion d'assistant virtuel se démocratise, les consommateurs s'habituent à utiliser les technologies de commande vocale. L'accélération de cette dynamique s'explique par la simplicité d'utilisation de la voice search et par sa vocation à améliorer l'expérience client.

"Les gens l'utilisent parce qu'elle est plus rapide, plus simple, plus user-friendly. Elle simplifie la recherche pour les individus qui ont du mal avec la saisie sur de petits appareils et permet d'éviter de naviguer à travers des menus laborieux."

Pour Search Engine Land, il est désormais temps de mettre en phase son SEO (référencement naturel) avec ce nouveau paradigme de la requête utilisateur. La bonne nouvelle: cette optimisation n'est pas propre à la recherche vocale et "améliorera l'ensemble de vos bonnes pratiques SEO".

Comment? D'abord, parfaire sa stratégie mobile - terrain de prédilection des recherches vocales - en misant sur l'optimisation de l'expérience utilisateur. Vidéo full-screen, vitesse de chargement des pages, suppression des publicités intrusives, contenu fiable et précis.

Ensuite, analyser les résultats de recherche sur ses contenus pour favoriser les mots clés à effet "longue-traîne", plus proches de la manière dont on s'exprime dans un langage conversationnel et naturel.

Enfin, miser sur les featured snippets, ces réponses directes tirées d'une page web que les moteurs de recherche mettent depuis peu en avant. "Quand une featured snippet répond à une requête, les appareils de recherche vocale lisent l'extrait et la source à voix haute." Cette position zéro dans les résultats de recherche garantit donc une visibilité à toute épreuve.

Engager par SMS: l'actu marketing étrangère

Engager par SMS: l'actu marketing étrangère

Engager par SMS: l'actu marketing étrangère

Passage en revue de la presse marketing etrangere pour decouvrir le meilleur de ce qui se dit et se fait ailleurs Au programme cette semaine [...]