Recherche

Le courrier, un "élément fondamental du mix marketing"

Publié par le - mis à jour à
Le courrier, un 'élément fondamental du mix marketing'

Le média courrier surfe sur le digital. "Nous ne pensons plus nos offres print sans le digital", explique ainsi Simone Sampieri, directrice marketing grands comptes et entreprises de La Poste.

  • Imprimer

Le média courrier n'est pas mort. Pour preuve, La Poste multiplie les offres combinant papier et digital, du catalogue connecté au retargeting multicanal. "Après une phase d'attrait du marketing pour le "tout digital", le courrier vit un retour en grâce", prône Simone Sampieri, directrice marketing grands comptes et entreprises, branche services courrier-colis, de La Poste. L'experte en est convaincue : "Le print revient ainsi de manière moins massive dans le mix des annonceurs - moins de volume d'envoi -, mais il représente un élément fondamental, car son ciblage accru plaît. Nous ne pensons d'ailleurs plus nos offres sans le digital", avoue-t-elle.

Au travers du brouhaha du digital, le média courrier résiste... et se réinvente. En 2015, 93,4 % des Français ont lu au moins un courrier publicitaire chaque semaine, selon la quatrième vague de résultats BALmétrie. "Les jeunes apprécient le courrier, car il est non intrusif et qualitatif, remarque Simone Sampieri. Il est aussi synonyme de cadeau." D'où la mise en avant de l'offre "Destineo kdo", une solution d'envoi d'échantillons et d'objets publicitaires gratuits lancée par La Poste Business Solutions, en janvier 2016. Objectif, pour les marques : témoigner leur reconnaissance vis-à-vis du consommateur et, in fine, développer sa fidélité. Les échantillons font, ainsi, figure de déclencheur d'achat pour 8 Français sur 10. La Poste va plus loin : l'entreprise teste actuellement des box échantillons fédérant plusieurs annonceurs.

"Des box de bienvenue, lors des déménagements, sont actuellement testées au niveau local, à Chartres, glisse la directrice marketing grands comptes et entreprises. Pour les marques, il s'agit d'une opportunité de gagner en notoriété."

Quels atouts pour les marques ?

"Le papier possède des vertus séductrices, explique Simone Sampieri, comme le montrent de récentes études en neuromarketing, commanditées, notamment, par des homologues de La Poste à l'étranger." Résultat : les supports imprimés guideraient l'attention et faciliteraient davantage la mémorisation que les médias numériques. "Leur action sur le cerveau va dans le sens de la persuasion et de l'engagement émotionnel, en stimulant plusieurs sens à la fois - la vue et le toucher", poursuit-elle.

D'où l'intérêt, pour les annonceurs, de multiplier l'utilisation des canaux pour démultiplier l'impact de leurs messages. Pour réussir le passage à une communication omnicanale, La Poste Business propose une "offre novatrice", indique Simone Sampieri, celle de retargeting multicanal, qui permet d'adresser un message pertinent - courrier, email, site Web, publicité online, téléphone, SMS - à un internaute ayant surfé sur un site Web, en fonction de l'analyse de son parcours sur internet.

Les Trophées du média courrier

Preuve de la vitalité du courrier, La Poste organise sa 6ème édition des Trophées du média courrier, le 22 septembre 2016, au Palais de Tokyo. "Nous avons vocation à accompagner les agences, les annonceurs et les institutionnels pour créer le meilleur alliage du papier et du numérique", explique Simone Sampieri. Pour en savoir plus, lire : Concourez pour les Trophées du média courrier.