Recherche

Quel est le futur des technologies digitales ?

Publié par le - mis à jour à
Quel est le futur des technologies digitales ?

Quels sont les nouveaux buzzwords du marketing digital ? A l'occasion de l'Assemblée générale de l'EBG, le 21 juin, trois experts relèvent le défi de la prospective technologique.

  • Imprimer

Les technologies digitales évoluent, et vite. Le marketing digital, la data et la relation client en sont les premiers impactés. Lors de l'Assemblée générale de l'EBG, trois experts ont joué le jeu des devinettes : quels seront les concepts à la mode dans les deux prochaines années ? Voici leurs réponses.

Intelligence artificielle (IA)

L'IA semble LE concept à suivre. "Ce qui m'impressionne est le poids du sujet de l'intelligence artificielle (IA) dans tous les domaines, relève ainsi Olivier Ezratty, auteur du blog Opinions Libres. C'est un sujet transversal, comme l'était le Cloud hier. Il est frappant d'observer le nombre d'entreprises qui se lancent actuellement dans ce domaine ou de boîtes du Big Data qui changent leur label pour faire de l'IA ou du machine learning." L'intelligence artificielle est une démarche intéressante pour le marketing, confirme l'expert, car "cela signifie que nous allons être plus malins dans la manière de trouver des signaux faibles dans les données et de faire de l'auto-segmentation de clients."

À lire :

- L'intelligence artificielle renouvelle le marketing

- L'intelligence artificielle appliquée au marketing

Un constat partagé par Nicolas Gauthier, VP Business Solutions de Solocal : "Chez Solocal, l'ensemble des informations collectées à travers nos sites Web nous apportent 140 téraoctets de data tous les jours, ce qui représente 35 millions de livres écrits tous les jours. C'est gigantesque ! Aucun esprit humain n'est capable d'utiliser cette donnée, il n'y a que des systèmes cognitifs comme l'IA qui est capable de le faire", prône-t-il.

Adblocks... et blockchain

Pour Vihan Sharma, Managing Director France de LiveRamp, an Acxiom Company, la tendance est aux adblockers et à la gestion de la pression publicitaire. "Les consommateurs veulent prendre en main leurs propres données, explique-t-il, d'où le développement des adblocks, à l'instar de Three, premier opérateur mobile au UK qui va lancer un adblock sur tout le réseau mobile." Comment créer des publicités plus pertinentes et comment le consommateur peut gérer la relation avec les marques sont les deux questions pertinentes, pour le professionnel, qui voit dans la technologie du blockchain, une solution pour "permettre aux consommateurs de gérer leurs propres données".

Chat bots ou retour de l'humain ?

"Avant nous parlions de CRM, maintenant de chat bots et de robotisation, remarque Olivier Ezratty. Nous parlons d'automatisation de la relation client à un niveau qui dépasse l'entendement", poursuit celui qui prophétise le retour de l'humain dans la relation client. "Le capital humain va être revalorisé pour ne pas sombrer dans un monde où tout est automatisé par les logiciels. À force de mettre des bots partout, où est la personnalisation réelle?"

People based marketing

L'humain d'abord. C'est aussi l'idée du "People based marketing", un marketing basé avant tout sur les consommateurs et leurs besoins. "Le mot est utilisé par Facebook et Google pour permettre aux marques de travailler leur propre base CRM, précise Vihan Sharma. Le People based marketing permet aux annonceurs de combiner la totalité de leurs technologies et de travailler au niveau de l'individu, et non des cookies et des devices."

Du prédictif au prescriptif

Le prédictif n'en est qu'à ses prémisses. Pourtant, selon Nicolas Gauthier, "nous quittons l'ère du marketing prédictif, où l'on imagine ce qui va se passer, à un marketing prescriptif, influenceur des décisions d'achat." Il poursuit: "Le Graal se situe probablement au travers la recherche produits qui bouleverse la manière de faire du marketing. Il n'est plus besoin de faire la promotion d'une marque, nous pouvons directement pousser un produit."