Recherche

Privateaser lève 3 millions d'euros pour s'étendre à l'international

Publié par le - mis à jour à
Privateaser lève 3 millions d'euros pour s'étendre à l'international

Spécialisé dans la privatisation de lieux, Privateaser lève 3 millions d'euros auprès d'ISAI Capital pour poursuivre son développement à l'international et dans le secteur plus lucratif des événements d'entreprises.

  • Imprimer

Privateaser, la start-up parisienne qui permet de privatiser un bar ou un restaurant en ligne, vient de boucler un tour de table de 3 millions d'euros, après avoir levé 500 000 euros en février 2016. ISAI Capital rejoint ainsi Kerala Ventures et Yvan Wibaux, fondateur d'Evaneos, au rang des investisseurs. Fondée en 2014, Privateaser a levé au total 3,8 millions d'euros.

La start-up propose actuellement près d'un millier de lieux à la location et revendique, depuis le début de l'année 2016, l'organisation de 8000 événements. Lancée par des étudiants de l'école Centrale de Paris (Alexandre Paepegaey, Raphaël Kolme et Nicolas Furlani) et après un passage par l'incubateur, Welcome City Lab de la mairie de Paris, elle axe son développement en direction du sud. après Lyon, Bordeaux et Toulouse, c'est l'Espagne qui est désormais dans sa ligne de mire.

Face à la concurrence de Les Barrés pour les bars ou de La Fourchette pour les restaurants, Privateaser cherche désormais à séduire les entreprises : 300 d'entre elles ont déjà fait appel à ses services depuis le début d'année. Un segment plus rentable : contrairement à la location pour particuliers, qui rapporte 2 euros par tête, les évènements d'entreprise sont facturés à hauteur de 10% de la transaction.

Pour aller plus loin :

Privateaser uberise la location de salle

Clément Fages