Recherche

Fauchon se lance dans l'hôtellerie de luxe

Publié par le - mis à jour à
Fauchon se lance dans l'hôtellerie de luxe

20 hôtels de luxe d'ici 2030, une vingtaine de points de vente supplémentaires en 2017... Le moins que l'on puisse dire, c'est que Fauchon déborde d'énergie. Un dynamisme d'autant plus remarquable que la marque fête ses 130 ans cette année.

  • Imprimer

Luxe, confort, service personnalisé... Pour le lancement de son hôtel 5 étoiles, qui ouvrira ses portes en avril 2018 place de la Madeleine à Paris, Fauchon met les petits plats dans les grands. Ainsi, pour séduire un public plutôt sélect, la marque multiplie les services. Un exemple ? La clé numérique. Créée au moment de la réservation en ligne, elle dispense les client de passer par la réception pour accéder à leur chambre.

Pour mener à bien ce projet, l'épicier de luxe a créé une coentreprise, détenue à 51% par la holding familiale de Michel Ducros, actionnaire majoritaire de Fauchon, et à 49% par Esprit de France, dont la devise est " une collection d'hôtels et demeures empreints d'art et d'histoire ". Voilà qui annonce la couleur : la marque Fauchon, partie intégrante du patrimoine français, pourra s'appuyer sur l'expertise d'un partenaire solide, qui affiche le même positionnement qu'elle.

Cette première incursion dans le secteur de l'hôtellerie est perçue comme un moyen de faire rayonner la marque dans le monde, y compris sur ce nouveau segment de marché. Ce dernier étant, selon Jules Trecco, directeur marketing et communication de la marque, une suite logique : " Nous couvrons toute la chaîne de valeur de l'art de vivre, avec la gastronomie, le retail et maintenant l'hôtellerie ".

Ce qui imposait, pour rester cohérent avec cette image d'excellence à la française, d'ouvrir un premier hôtel dans le fief historique de la marque, à l'endroit même où il y a 130 ans, Auguste Fauchon débarquait de sa Normandie natale pour ouvrir sa première épicerie fine.

Un nouveau concept de restaurant

" Remporter l'appel d'offres n'a pas été une mince affaire, rapporte Samy Vischel, directeur du développement chez Fauchon. Une dizaine d'hôteliers ont bataillé dur pour gagner le bail de cet hôtel 5 étoiles. " Mais une fois la transaction assurée, Fauchon a lancé sa politique de grands travaux. " Ce programme s'inscrit dans une réorganisation de nos activités place de la Madeleine; l'actuel restaurant sera transféré dans l'hôtel et bénéficiera d'un nouveau concept, qui aura vocation à être déployé ensuite dans tout le réseau, détaille Samy Vischel. En outre, l'établissement disposera d'une boutique cadeaux de 30m2. "

Pour la distribution des produits, le projet majeur reste la transformation du magasin principal de la Madeleine, situé au numéro 30, actuellement fermé pour travaux et qui devrait rouvrir fin octobre. " Ce sera l'occasion de communiquer sur ce premier temps fort, avec une campagne d'affichage et une forte présence sur le digital via des vidéos et du social média ", détaille Jules Trecco. Sans rentrer dans le détail, il annonce néanmoins que la marque, dans le cadre de cette communication, fera appel aux anciens chefs de la maison qui constituent les porte-drapeaux du savoir-faire de Fauchon. Le tout en amont des fêtes de Noël. Soit un moment très opportun, quand on sait que le flagship de la Madeleine réalise jusqu'à 3800 tickets/jour lors de cette période.

54 chambres, 22 suites

Le second temps fort concernera bien évidemment l'inauguration de l'hôtel, avec une prise de parole régulière, montrant les différentes phases jusqu'à l'aboutissement du chantier. Dans le détail, l'établissement comptera 54 chambres dont 22 suites. L'architecture d'intérieur a été confiée à Richard Martinet, spécialiste de l'hôtellerie de prestige (on lui doit notamment la rénovation du Crillon ou du Peninsula). Si la coque Hausmannienne sera conservée, à l'intérieur, le style sera contemporain : " Au rez-de-chaussée, nous opterons pour un univers électrique et très vivant, distillant ici et là des touches de rose, fidèle au code identitaire de la marque, quand, dans les chambres, l'ambiance sera plus feutrée et chaleureuse ", décrit Samy Vischel, qui cible majoritairement une clientèle féminine. L'image est attrayante... et les investisseurs ne s'y sont pas trompés : le Moyen-Orient et le Japon, qui comptent respectivement 20 et 30 points de vente Fauchon, se sont déjà positionnés pour acheter la franchise. " Nous prévoyons ainsi d'ouvrir une vingtaine d'hôtels dans le monde d'ici 2030 ", annonce Samy Vischel.

En parallèle, le parc de points de vente continue de s'étendre. " Nous comptons 80 magasins à date (pour un chiffre d'affaires de 180 M€), dont 4 en propre et nous en ouvrons un par mois ", indique Samy Vischel. A venir en septembre : un café/boutique dans le mall coréen Starfield et un autre dans le centre-ville de Rabat... " Une vingtaine sont d'ores et déjà planifiées sur l'année 2017 ", ajoute-t-il. Fauchon n'a pas fini de faire parler !