Recherche

Comment l'intelligence artificielle investit-elle les magasins?

Publié par le | Mis à jour le
Comment l'intelligence artificielle investit-elle les magasins?

L'intelligence artificielle redéfinit l'expérience client en magasin : telle est la conviction de Microsoft France qui présente quelques-unes des applications de l'IA sur le retail.

  • Imprimer

L'intelligence artificielle (IA) fait les gros titres, et pour cause : 2 017 devrait être l'année de l'adoption "massive" de cette discipline par les entreprises. Pour ne pas rater le virage de cette transformation numérique, les marques devraient pouvoir compter sur Microsoft, positionné "dans une démarche de démocratisation de l'intelligence artificielle et d'intégration dans les processus métiers", affirme Laurence Lafont, directrice de la division Marketing & Operations de Microsoft France, lors d'une conférence de presse organisée par l'entreprise informatique, le 10 janvier.

Dernier exemple en date, annoncé lors de l'édition 2 017 du CES de Las Vegas : l'intégration de Cortana (IA de Microsoft) au sein des voitures Nissan - ainsi, cette IA agit comme un copilote attentionné, capable de proposer un itinéraire bis ou de penser à l'entretien du véhicule, par exemple. Mais, à quelques jours de l'ouverture de la NRF Retail's BIG Show 2017, le 15 janvier, ce sont les bénéfices sur le secteur du retail et de l'expérience client que Microsoft a souhaité démontrer.

Tendance 1 : la reconnaissance faciale

"L'intelligence artificielle offre une expérience multicanal plus personnalisée et personnelle entre la marque et ses clients, explique Laurence Lafont. L'une des illustrations en est la reconnaissance faciale, qui permet, par exemple, de reconnaître un client déjà venu en magasin." La technologie "Realtime Crowd Insights" développée par Microsoft, offre ainsi aux retailers l'opportunité d'effectuer une analyse statistique de la fréquentation de leurs magasins, en temps réel, et sans stocker d'informations, et d'identifier le sexe, la tranche d'âge ou les émotions du client - 7 émotions sont repérables. L'avantage : "Il s'agit d'orienter le bon vendeur vers le client, ainsi que d'adapter son comportement du vendeur à l'état d'esprit du consommateur", fait part Christophe Rit, consultant en transformation et conseiller des directions d'entreprises de Microsoft France.

Microsoft va plus loin et propose avec "Mall kiosk" la recommandation de produits sur la base de la reconnaissance faciale ou vocale des individus et de leurs réactions.


Tendance 2 : les bots

L'intelligence artificielle se branche également sur les messageries instantanées. Microsoft recommande ainsi aux marques "d'utiliser ces agents conversationnels pour faire venir les utilisateurs en magasin". Pour être performant, "il est important que le bot conserve l'historique de la conversation", conseille Christophe Rit, qui rappelle qu'en 2020, "selon le cabinet de conseil en stratégie Frost & Sullivan, l'expérience client sera jugée plus importante que le prix du produit ou le produit en lui-même". Et l'intelligence artificielle est déjà une réalité : aux États-Unis, les commandes prises au drive de McDonald, ne le sont plus par un vendeur... mais, par un robot.

Tendance 3 : les offres en temps réel

Pour proposer une expérience personnalisée, les retailers doivent également s'appuyer sur la data : celle issue des cartes de fidélité (âge, sexe, identité), mais, également, de la catégorie d'achat la plus fréquente, de géolocalisation indoor et outdoor, de transactions, de comportement de l'acheteur... sans oublier les données exogènes, à l'instar de la météo. À partir de celles-ci, les marques ont les moyens de proposer des réductions, comme des coupons numériques. À l'instar du dispositif de vitrine interactive mise en oeuvre par les marques du groupe Beaumanoir, Cache Cache et Bonobo. L'idée : les passants interagissent avec l'écran situé dans la vitrine, à distance de celui-ci, et "habillent" virtuellement par le geste le mannequin de son choix. À la clé, les marques offrent des coupons de réduction à utiliser en boutique.


Tendance 4 : l'empowerment des vendeurs

Grâce à leurs terminaux mobiles, les vendeurs peuvent avoir, en temps réel, des informations sur leurs clients, leurs produits, leurs stocks... ou leurs équipes. Aux États-Unis, la Maison du Chocolat a ainsi transformé la documentation en sa possession (présentation, catalogue de produits...) en une application disponible sur quelques bornes de son magasin new-yorkais. Objectif : initier l'acte de vente avec l'acheteur.


Journaliste pour Emarketing.fr, Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr et Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je [...]...

Voir la fiche