Recherche

[Tribune] Un marketeur doit-il apprendre à... courir ?

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Un marketeur doit-il apprendre à... courir ?

Chaque mois, Hervé Kabla (agence Be Angels) s'interroge sur les nouveaux rôles des marketeurs, et l'évolution du marketing. Après la programmation, la course à pieds !

  • Imprimer

Marathon de Boston, avril 2009. Un concurrent s'élance dans un drôle d'accoutrement : une combinaison en forme d'iPhone, qui arbore une application bizarre où s'affichent un temps, une distance, et deux boutons Stop et Pause. Son nom : Jason Jacobs, cofondateur de RunKeeper, une application iPhone gratuite, concurrente de Nike+, qui n'était alors qu'une puce qu'on glissait dans sa chaussure et n'avait pas encore compris le raz de marée mobile à venir.

Cinq ans plus tard, RunKeeper revendique plus de 25 millions d'utilisateurs par le monde, et se positionne comme acteur du " big data ", avec près de 140 millions de " sorties " collectées (voir Vimeo) et toutes les informations afférentes : identité du coureur, âge, poids, distance parcourue, fréquence d'entraînement, etc. La dimension sociale et virale de cette application constitue un cas d'école dans le domaine du mobile.

RunKeeper n'est pas un cas particulier dans la galaxie des applications mobiles pour sportifs amateurs ou réguliers. Des centaines d'autres applications ont été développées depuis, allant du coaching à la mesure de la performance, en passant par la collecte de dons en fonction du nombre de km parcourus, comme celle de la Fédération française de cardiologie.

Pourtant, la course à pied, et plus généralement l'athlétisme, n'est pas le sport qui compte le plus de licenciés : avec moins de 250 000 membres, ce sport se classe à la 15e position au classement des sports les plus pratiqués en France, loin derrière l'équitation ou le football, quand on considère la pratique en club. Il faut dire que, contrairement à ces derniers, la pratique du running ne nécessite pas d'inscription obligatoire, et que probablement plusieurs centaines de milliers d'adeptes de ce sport passent au travers des données du recensement.

Lire la suite ici ou cliquez sur la page 2 ci-dessous.



Hervé Kabla, directeur général Be Angels