Recherche
Se connecter

" Il ne faut plus opposer la technologie et l'analyse "

Publié par le | Mis à jour le
' Il ne faut plus opposer la technologie et l'analyse '

Pour Nathalie Perrio-Combeaux, co-CEO France et UK de Harris Interactive, l'enjeu majeur pour les instituts d'études réside dans la gestion des profils des chargés d'études.

  • Imprimer

Quel sera, selon vous, le grand enjeu pour les années à venir ?

La demande des annonceurs porte principalement sur une dimension temps réel, ROIste et, par conséquent, exigeant beaucoup d'automatisation. La difficulté, pour un institut, consiste à affecter le mieux possible les équipes en fonction de leurs compétences. Les chargés d'études doivent répondre à des problématiques business, même si nous ne sommes pas un cabinet de consulting, les annonceurs attendent un parti pris de notre part. Or, certains chargés d'études ont un profil très technophile, et d'autres ont un goût (ou une compétence) particulier pour le conseil et l'accompagnement. Nous devons éviter d'opposer les deux profils qui sont finalement complémentaires.

En pratique, comment cela se traduit-il chez Harris Interactive ?

Nous cherchons à mettre de l'intelligence partout. Notre offre Chrono 24 permet d'obtenir des résultats sous 24 heures. Dans ce cas de figure, l'intelligence est mise dans la conception des questions qui doivent être pertinentes et adaptées au rythme de collecte. L'enjeu RH sous-jacent est énorme, car nous devons connaître parfaitement les profils de nos chargés d'études pour leur attribuer les missions sur lesquelles ils seront le plus efficaces. Nous devons gérer cette polarisation entre les études "techniques" et celles qui s'inscrivent dans une dimension d'accompagnement de l'annonceur.

Il faut donc faire évoluer les mentalités ?

Il y a en effet une vraie conduite du changement à mener, non seulement dans l'affectation de nos équipes mais dans la détection des talents de chacun et dans l'acceptation de ces talents. Les études "techniques" ont, elles aussi, beaucoup de valeur !

Pour aller plus loin :

- Instituts d'études : après la crise, place à la transformation

- Instituts d'études: la nécessaire mutation des méthodes et process

- Qu'attendre d'un chargé d'études ?

- Pascale Zobec, Française des Jeux : "Les instituts d'études doivent être des pépinières de curiosité"

José Roda

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

La montée en puissance des marques locales se poursuit
Etudes
La montée en puissance des marques locales se poursuit

La montée en puissance des marques locales se poursuit

Par La rédaction

Le classement Kantar Worldpanel des marques nationales les plus choisies en France et dans le monde révèle que La montée en puissance des marques [...]

Études: la fin des sens interdits
Etudes
Études: la fin des sens interdits

Études: la fin des sens interdits

Par Clément Fages

Bardé de capteurs ou dans une simulation virtuelle, le panéliste du futur voit ses cinq sens mis à contribution: plus que son avis, ce sont [...]

Les nouvelles exigences des consommateurs face aux marques
Etudes
Business
Les nouvelles exigences des consommateurs face aux marques

Les nouvelles exigences des consommateurs face aux marques

Par Business via Marketme

Le branding ne suffit plus à créer du lien avec des consommateurs de plus en plus méfiants... Et les jeunes diplômés sont dans le même état [...]