Recherche

Les 5 erreurs à commettre pour rater son développement en Chine

Publié par le | Mis à jour le
Les 5 erreurs à commettre pour rater son développement en Chine

Si la Chine a développé une grande réceptivité vis-à-vis de la culture occidentale, elle est sans pitié pour les marques qui négligent la spécificité de ses marchés et de sa culture. Voici 5 erreurs à commettre pour rater à coup sûr son implantation !

1. Penser que son positionnement global est infaillible

La Chine a un large éventail de consommateurs (avec, pour rappel, une population plus grande que celles de l'Europe et des États-Unis réunies): des millenials assoiffés d'expériences aux quarantenaires avides de statut social, des mégalopoles du 1er tiers aux cités du 6e tiers dont l'accès aux marques internationales reste très inégal. Dès lors, il est très probable qu'un positionnement global qui fonctionnera très bien pour des villes du 1er tiers telles que Shanghai, Pékin ou Canton, restera sans effet sur les consommateurs issus des cités de 3e ou 4e tiers. Les marques doivent se remettre en question et se demander à qui elles s'adressent en Chine, à quels consommateurs au sein de ce nouveau marché et enfin ajuster leur stratégie.

La Chine a une culture radicalement différente et une structure de marché très concurrentielle (des marques venues des quatre coins du globe s'affrontent sur ce marché, sans compter les marques locales...) Il est donc primordial de prendre en compte ces spécificités pour les