Recherche

Dataviz : les instituts d'études s'y mettent

Publié par le | Mis à jour le
Dataviz : les instituts d'études s'y mettent

Avec l'avènement du Big Data et la prolifération des sources de données, les instituts d'études cherchent de nouveaux leviers pour renforcer leur offre et leur valeur. L'Ifop a choisi la data visualisation.

  • Imprimer

Illustration : visualisation des ventes de jeux vidéo, regroupés par console de jeu, selon la technique des TreeMap, réalisée avec les systèmes de la société Coheris.

Face à la multiplication des sources de données engendrée par la révolution numérique, les instituts d'études doivent faire preuve d'innovation pour valoriser leurs offres, dans un marché soumis à une forte pression concurrentielle. L'Ifop, acteur historique des études d'opinion et marketing, a opté pour l'interactivité et la data visualisation.

La fin des camemberts

" La représentation de données en camemberts et bâtons ne suffit plus. Notre métier aujourd'hui ne consiste plus à effectuer uniquement des sondages et de la production de donnée. Nous devons aussi maintenant savoir analyser et présenter les résultats ", soutient Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et stratégies d'entreprise de l'Ifop, au cours d'une conférence sur l'utilisation de logiciels de data visualisation.

Un avis confirmé par Laurence Parisot, vice-président de l'Ifop, qui précise qu'avec l'avènement du Big data, "le secteur des instituts de sondages et d'études connaît ces dernières années une importante mutation. En tant que professionnels de la donnée, nous nous devons d'être à la pointe des dernières technologies en matière d'exploitation de la donnée, et de sa transformation en connaissance. La data visualisation et le partage interactif de l'information avec nos clients sont des éléments clés de notre stratégie. "

Des données sexy : une nouvelle attente du marché

Exemple de visualisation des résultats d'une étude sur les achats de smartphone

Exemple de visualisation des résultats d'une étude sur les achats de smartphone

Le traitement des données chiffrées sous des formes graphiques intelligibles (pictogrammes, animations, formes, etc) est en effet en train de devenir un prérequis de la part des entreprises vis-à-vis des instituts d'études.

"C'est devenu une condition sine qua non", affirme Thomas Duhard, directeur production et innovation de l'Ifop. "La présence d'un outil de data visualisation dans notre système enrichit notre proposition ; nous avons ainsi pu répondre à des appels d'offres où ce type de prestation était clairement demandé dans l'expression des besoins".

Grâce à un logiciel de la société Coheris baptisé "Liberty", l'Ifop donne à ses clients un accès direct aux résultats par une interface web dédiée et interactive. "Nous voulons rendre nos clients fans de nos études, les rendre captifs", explique Thomas Duhard.

Des résultats plus simples à comprendre donc, mais aussi aisément communicables : la mise en forme graphique des rapports d'études donne aux entreprises la possibilité "d'exploiter pleinement la valeur des données, en interne ou avec leurs clients", déclare Nathalie Rouvet-Lazare, p-dg de Coheris.

Pour mieux comprendre :

  • La Data Visualisation : processus par lequel un ensemble de données chiffrées est traité de façon visuelle et graphique afin de faciliter sa compréhension. Bien plus qu'un simple "camembert", il s'agit de trouver la représentation visuelle la plus adéquate et la plus intelligible.
  • Le Data Storytelling : corollaire direct du précédent, le but du Data Storytelling est de faciliter la prise de décisions en se servant des chiffres et de leur représentation graphique comme support d'un message : une animation interactive entre différents graphiques peut, par exemple, mettre sous une nouvelle perspective des données auparavant inertes et difficilement utilisables.
    A lire aussi : Le storytelling au secours de la data visualisation

Formé à la communication numérique pour les entreprises, je me passionne pour l’actualité des médias et des marques. Digital-native, je m’intéresse également [...]...

Voir la fiche