Recherche

L'innovation, toujours en phase avec le client

Publié par le - mis à jour à
L'innovation, toujours en phase avec le client

Lancer un nouveau produit, c'est un défi, un risque, un investissement, bien sûr. Pour pratiquer l'art de l'innovation produit sans se tromper, de nombreuses méthodes existent pour sonder le consommateur via des techniques de pointe.

  • Imprimer

On a souvent l'image d'une France traditionnelle, ankylosée, peu portée vers l'innovation. Pourtant, si l'on s'en réfère à l'Indice mondial de l'innovation (GII) établi depuis sept ans par l'Insead, avec l'Organisation mondiale de la propriété intel­lectuelle (OMPI) et l'université Cornell, la France se classe au 22e rang mondial. Et si l'on observe le classement annuel de Thomson Reuters, baptisé Top 100 Innovators (qui prend en considération notamment le nombre de brevets déposés), la France héberge 12 des 100 organisations les plus innovantes au monde !

Les entreprises françaises ont donc le sens de l'innovation. Mais dans un climat économique encore en forte tension, oser innover est une gageure. C'est la raison pour laquelle, plus que jamais, les marques qui veulent proposer de nouveaux produits sur le marché ont recours aux études. Instantanéité, précision, efficacité, autant de qualités que les instituts d'études doivent combiner pour répondre aux besoins de leurs clients.

Des études au rythme des innovations

"Tous les secteurs d'activité ont pour habitude de recourir aux études avant de lancer de nouveaux produits ou services, affirme Christelle Migaux, directrice associée de Sphinx Développement. Qu'il s'agisse de la presse, des industriels, de l'agro-alimentaire et de la banque-assurance, les études sont un passage obligé, seuls les modes et canaux de collecte changent suivant les secteurs d'activité." Toutes les étapes du processus d'innovation peuvent tirer profit d'une étude. Identification des gisements sur un marché (c'est-à-dire des solutions permettant de résoudre un problème mal ou non résolu, présent ou futur), études prospectives, études d'opportunité, études de marché exploratoires permettant de tester des concepts, faisabilité, les marques n'hésitent plus à sans cesse interroger le consommateur pour rester au plus près de ses attentes.

"Si le recours aux études pour innover n'a rien de nouveau, précise Simon Duval Kieffer, directeur du développement Product Testing Ipsos, c'est bien le rythme qui a changé." En effet, cet expert constate que les études sont de plus en plus courtes, et de plus en fréquentes. "Tout est testé très rapidement et nous proposons des solutions adaptées, les études au long cours ne sont plus forcément de mise et nous sommes désormais en mesure d'apporter des réponses à nos clients en moins de 72 heures et ce, même avec des protocoles internationaux."

> Lire la suite p.2.


José Roda