MENU
Recherche

[Etude] Les objets connectés vont-ils faire décoller le marché des biens techniques ?

Publié par le - mis à jour à
[Etude] Les objets connectés vont-ils faire décoller le marché des biens techniques ?

Selon une nouvelle étude GfK, le marché des biens techniques a atteint 15,1 milliards d'euros en 2014, en recul de 2,5% par rapport à 2013. Mais le secteur prévoit déjà l'essor des objets connectés, déjà entamé avec les "wearables".

Alors que l'Europe de l'Ouest connaît un quasi-retour à l'équilibre en 2014, la consommation de biens techniques en France s'inscrit en léger décalage par rapport à cette tendance, avec une dépense en retrait de 2,5% pour un chiffre d'affaires de 15,1 milliards d'euros en 2014, selon une nouvelle étude GfK.

Sur ce marché des biens techniques, les objets connectés se multiplient et, même si leur apport reste modeste pour l'instant, connaissent un chiffre d'affaires multiplié par deux en 2014. Le consommateur, séduit par ce nouveau marché connecté, y recherche avant tout l'aspect pratique, facilitateur de la vie de tous les jours, tout en laissant place à l'émerveillement.

Un cercle vertueux

Les objets connectés investissent les univers du confort (le thermostat Nest par exemple qui baisse la température quand vous êtes absent), de l'économie d'énergie (le capteur Flower Power de Parrot qui mesure les besoins en eau de vos plantes), de la sécurité ou du divertissement (les ampoules Philips Hue qui modifient l'ambiance lumineuse en fonction du contenu TV regardé), en complément de l'équipement actuel des consommateurs.


"Plus qu'une réponse individuelle à des besoins définis chez le consommateur, la multiplication des objets connectés permet des effets combinatoires parfois inattendus : plus je dispose de produits connectés à la maison, plus ils me rendent des services, explique François Klipfel, Directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France. Un cercle vertueux est donc en marche".

Tous secteurs confondus, le marché potentiel est colossal :