Recherche

[Étude] Comment séduire le nouveau consommateur?

Publié par le - mis à jour à
[Étude] Comment séduire le nouveau consommateur?

Lorsqu'elles peinent à séduire, les marques devraient cesser de rejeter la faute sur le consommateur et revoir le message qu'elles leur délivrent, selon un sondage réalisé par le cabinet Viavoice.

  • Imprimer

Entre le resserrage du porte-monnaie lié à une crise économique qui n'en finit pas et le rejet de la société consumériste, le phénomène de déconsommation serait en forte hausse, contré seulement par des vagues d'achats impulsifs chez certains consommateurs. Le cabinet de consultation en opinion Viavoice, via une étude qu'il a réalisée entre 2014 et 2015, se veut rassurant. La déconsommation volontaire ne concernerait que 17% des Français. Les autres se seraient seulement responsabilisés et effectueraient des achats plus raisonnés, sans lien avec une démarche radicale ou militante.



En effet, Viavoice décrit le consommateur français comme un "bon client", qui n'achète simplement plus pour acquérir un statut social mais pour des raisons plus éthiques. 33% des personnes interrogées déclarent effectuer des achats pour soutenir les entreprises et les producteurs. Le marketing lui-même n'est pas aussi diabolisé que l'on pourrait le craindre. Il est perçu comme un mal nécessaire.



Comment regagner la confiance des consommateurs ?

Si la marque demeure un vecteur de confiance, le fait qu'elle tienne ses engagements est devenu crucial. Les Français interrogés exigent ainsi que les marques proposent des produits de qualité (à 60%), fiables (51%) et qu'elles restent fidèles aux valeurs qu'elles prétendent défendre (24%). Gare au greenwashing et aux engagements opportunistes...

Ainsi, pour se réconcilier avec les consommateurs, les marques doivent respecter cinq principes-clés : apporter une véritable valeur ajoutée par rapport à ses concurrentes, offrir un service irréprochable et prendre le client en considération, se montrer créatives, adopter un ton juste, ni condescendant ni méprisant, et choisir le moment adéquat pour solliciter le shopper. L'ère du marketing-matraquage est bien révolue, il s'agit d'interagir avec les clients quand ils le souhaitent.

79% des Français affirment affectionner tout particulièrement une marque. Preuve que maintenir le lien n'est pas impossible.

Méthodologie : étude réalisée par Viavoice en ligne, en trois vagues, entre le 17 septembre 2014 et le 17 avril 2015. Échantillon : trois échantillons (1004, 1000 et 1002 individus) représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus. Stratification par région et par catégorie d'agglomération.


no pic

Stéphanie Marius

Secrétaire de Rédaction

Journaliste depuis trois ans, je suis actuellement éditeur plurimédia spécialisé dans le marketing. Je sélectionne et hiérarchise quotidiennement les [...]...

Voir la fiche