Recherche

[Étude] Les Français et les objets connectés

Publié par le | Mis à jour le
[Étude] Les Français et les objets connectés

Dans le cadre du nouveau label Objet Connecté de l'Année, OpinionWay a interrogé les Français sur leurs produits préférés et plus généralement, sur l'attractivité, les forces et les faiblesses de ce marché en croissance.

  • Imprimer

Le nouveau label Objet Connecté de l'Année s'est associé à OpinionWay afin d'étudier l'attractivité des objets connectés auprès des Français. Quarante et un objets, répartis en 6 catégories, ont été soumis à un panel de plus de 1000 individus, représentatif de la population française, qui ont répondu, en ligne, à un questionnaire (1).

Les résultats globaux de l'étude montrent que les Français, loin d'être indifférents aux objets connectés, ont cependant de fortes attentes envers les marques.

Un intérêt modéré...

Les Français sont exigeants avec les objets connectés. Sur 41 produits évalués, la moyenne des notes est assez basse : 5,2/10. Seules 9% des notes se situent dans le haut de la fourchette, entre 8 et 10. L'étude ne constate donc pas d'engouement généralisé pour les objets connectés. D'autant que les Français sont attentifs à la segmentation de leur budget : "Quelle valeur apportent ces objets, c'est-à-dire le rapport entre les bénéfices procurés et l'effort à fournir (financier, de compréhension, d'adaptation, etc.) ?" précise OpinionWay dans le compte-rendu de l'étude.


... lié aux nouvelles technologies

L'intérêt du consommateur pour un objet connecté dépend du type de service apporté par l'objet : les lunettes géo-localisables ont peu de chances de toucher un individu dont la vision est parfaite.

Il est donc difficile d'identifier les individus les plus intéressés par les objets connectés selon des critères socio-démographiques. Dans le panel, ce groupe est composé des personnes ayant attribué à un produit une note d'intérêt global supérieure à 6/10. Néanmoins, il se dégage de ce groupe un profil commun, celui de l'intérêt pour les nouvelles technologies.

La solution ? Être pédagogue et rassurer

Cette étude démontre que les fabricants d'objets connectés gagneraient à être plus clairs dans leurs offres ainsi que dans l'inscription de leurs produits dans le quotidien de leur cible : " la technologie, la force des marques ne sont pas suffisants pour combler la distance qui existe, pour le moment, entre les Français et ces objets, comme en témoigne le succès très relatif de l'Apple Watch. Une véritable démarche marketing est indispensable pour transformer le potentiel en véritable marché de masse ", insiste OpinionWay dans son compte-rendu.

OpinionWay recommande aux marques non seulement de clarifier leur discours sur la valeur d'usage des objets (à quoi servent-ils?), mais aussi de rassurer les consommateurs pour lever les freins à l'achat (inquiétude sur la capacité à faire fonctionner l'objet, sur l'utilisation des données personnelles, l'innocuité des ondes...), mettre en scène leurs produits (démonstration en points de vente...), et se servir des communautés pour relayer les messages.

(1) Étude quantitative réalisée auprès de 1383 individus âgés de 18 ans et plus, échantillon représentatif de la population française sur des critères de sexe, d'âge, de CSP, de région, et de taille d'habitat. L'échantillon a été interrogé par Internet sous système CAWI (Computer Assisted Web Interview) dans la période du 21 au 29 septembre 2015.

Formé à la communication numérique pour les entreprises, je me passionne pour l’actualité des médias et des marques. Digital-native, je m’intéresse également [...]...

Voir la fiche