Recherche

États-Unis : les marketeurs modèrent leur optimisme

Publié par le | Mis à jour le
États-Unis : les marketeurs modèrent leur optimisme

En six mois, les marketeurs américains ont revu à la baisse leurs prévisions business, précise, chiffres à l'appui, le cabinet anglo-saxon emarketer.com. Et ce, malgré les belles progressions attendues sur le mobile. Et vous, où vous situez-vous ?

  • Imprimer

En février dernier, rapporte le cabinet d'études marketing emarketer.com, la Business School de l'université américaine Duke avait interrogé les marketeurs américains sur leurs espérances en matière d'acquisition de nouveaux clients, volumes de ventes, fidélisation... La très grande majorité d'entre eux attendaient de bons résultats pour l'année, comme le montre le tableau ci-dessous, surtout en matière d'acquisition de nouveaux clients et de volume d'achat, arrivés en tête.

Six mois plus tard, le même questionnaire fait, hélas, ressortir une diminution sensible de moral : chaque catégorie enregistre des baisses de plusieurs points.

Business en baisse, budgets en hausse?

Pourtant, quand la même population est interrogée sur le pourcentage du budget marketing alloué aux dépenses sur mobile, toutes les prévisions sont en hausse : alors que le budget mobile représente aujourd'hui 6% du budget marketing global, les marketeurs s'attendent à ce qu'il atteigne plus de 15% d'ici à 2018. Ce pourcentage avoisine même les 20% auprès des responsables marketing en B to C.


Et en France ?

En avril dernier, nous avions publié les résultats du premier baromètre sur le moral des professionnels du marketing, réalisé par François Gravet sur son Humeurs Marketing. À l'époque, un tiers des participants à cette étude très empirique déclarait "avoir un moral à toute épreuve", une majorité se considérait "entre deux eaux", et seuls 13% "n'avaient franchement pas la pêche".

En cette rentrée, comment vous situez-vous ?


Merci de votre réponse : rendez-vous régulièrement sur le site pour les résultats en temps réels!