Recherche

[Portrait Conso] Qui sont les végétariens ?

Publié par le - mis à jour à
Le végétariens ne représente que 2% de la population française
Le végétariens ne représente que 2% de la population française

En ville, les restaurants "veggies" fleurissent. Pourtant, les végétariens ne représentent que 2 % de la population. Qui sont-ils ?

  • Imprimer

89 % des Français âgés de 15 à 75 ans demeurent réfractaires au régime végétarien. De fait, moins de 2 % des Français se déclarent végétariens purs et durs. Si l'on y ajoute ceux qui mangent végétarien de temps en temps, la population concernée compte aujourd'hui 6 % d'adeptes. À première vue, le végétarien est "typé ".

Surreprésenté parmi les femmes, il a souvent moins de 35 ans et possède un diplôme de l'enseignement supérieur. Mais plus que son profil sociodémographique, ce sont ses valeurs qui le distinguent du reste des Français.

Une totale maîtrise des écogestes

Le végétarien est avant tout attaché à l'indépendance d'esprit. Sur de très nombreux sujets, il se sent proche des gens qui veulent changer les choses (mariage pour tous, libéralisation du cannabis...). Lui-même souhaite s'engager davantage au service de la société. Conséquence : il est souvent plus politisé que la moyenne. Quand il vote, il vote vert, mais la vérité est qu'il a tendance à s'abstenir davantage aux élections. Aux urnes, il semble, en effet, préférer des modes de mobilisation politique plus actifs tels que la participation à des réunions publiques, les manifestations ou les débats sur Internet.

Le végétarien est très préoccupé par le futur de la planète. Sur tous les sujets relatifs à l'environnement (énergie, réchauffement climatique, pollution...), il se montre plus sensible et plus actif que la moyenne des Français. Les écogestes n'ont pas de secret pour lui. Il les accomplit religieusement. Signe des temps, c'est dans sa consommation que le végétarien mène la plus grande partie de ses combats.

Pour lui, consommer mieux, c'est consommer moins.

Convaincu que les rayons des supermarchés sont aujourd'hui encombrés de produits inutiles, il se dit prêt à payer plus cher des produits qui respectent l'environnement. Très attentif à l'origine des aliments, il parie sur le bio, moins nocif à ses yeux. D'ailleurs, sur le plan alimentaire, il est convaincu que la qualité des produits ne cesse de se détériorer.

Consommateur vigilant, il passe son temps à lire les étiquettes et cherche les labels.

Bref, le végétarien surveille le contenu de son assiette. Il fait aussi très attention à sa ligne. Adepte du jeûne occasionnel, il apprécie également la dimension spirituelle d'un certain nombre d'activités physiques.

Enfin, et ce n'est pas une surprise, le végétarien est à l'avant-garde du mouvement actuel en faveur du droit des animaux. Il considère que leur bien-être est aussi important que celui des êtres humains. Il y est d'autant plus sensible qu'il en héberge chez lui beaucoup plus que la moyenne des Français. Surtout des chats et des oiseaux...


Source : Ipsos, Observatoire des modes de vie et de consommation, vague 2014.

Lire aussi les [Portraits de Conso]

Rémy Oudghiri