Recherche

[Bilan] JNE 2015 : quel futur pour les études ?

Publié par le - mis à jour à
[Bilan] JNE 2015 : quel futur pour les études ?

La dixième édition de la Journée Nationale des Études s'est déroulée le 22 janvier, à l'initiative de l'UDA et de l'Adetem. L'occasion pour les professionnels des études de se rencontrer, de confronter les usages, et de comprendre les enjeux d'un métier en mutation.

  • Imprimer

Plus de 250 professionnels des études se sont donné rendez-vous lors de la Journée Nationale des Études, le 22 janvier dernier, à l'initiative de l'Adetem (Association nationale des professionnels du Marketing) et de l'UDA (Union des annonceurs). " La JNE est l'occasion de découvrir de nouvelles méthodologies d'études, précise Claudie Voland-Rivet, directrice du marketing et de l'innovation de l'UDA, de venir à la rencontre de nouveaux acteurs, et surtout d'échanger entre pairs. "

Se rencontrer pour mieux évoluer

Claudie Voland-Rivet, directrice du marketing et de l'innovation, UDA

Dans un contexte difficile - en 2014, d'après le Baromètre Market Research News-Callson, 57% des entreprises ont fait le choix d'une reconduction à l'identique des budgets 2013, après plusieurs années de baisse - cette 10e édition a été perçue comme une respiration, un moment permettant de mieux cerner les enjeux, et de distinguer de véritables perspectives. " Nous cherchons à faire le lien entre la théorie et la pratique, reprend Claude Volant-Rivet. C'est pourquoi les conférences sont de véritables cas d'études qui laissent la part belle aux interactions entre les intervenants et l'auditoire. "

Riche en échanges, cette nouvelle édition a confirmé son rôle clé dans la vision " prospectiviste " du marché. Parmi les cas présentés, Emmanuel Malard, responsable des études marketing chez Samsung France, a témoigné de l'exploitation du smartphone comme outil de collecte des informations. De son côté, Marie-Christine Guillaume, directrice des études expérience client et RSE chez Orange, a exposé la façon dont l'opérateur a organisé, avec le soutien de l'institut Harris Interactive, plus de 8 000 interviews de clients afin de retracer leur parcours et, ainsi, améliorer l'expérience utilisateur." Les études sont toujours plus stratégiques dans la vie de l'entreprise et pourtant, certains professionnels ont la sensation d'être dépossédés de leur technicité et de leur savoir-faire, ce qui n'est pas le reflet de la réalité ", analyse Claudie Volant-Rivet.

Dans ce contexte, la JNE est l'occasion, pour eux, de percevoir de nouvelles opportunités de marché. Un atelier, intitulé Doit-on continuer à faire des études ?, s'est nourri des témoignages de François Baradat, directeur marketing de TNS Sofres, de Pascale Zobec, responsable des études marketing de la Française des Jeux et de Philippe Guilbert, senior vice-president innovation & quality chez Toluna, afin de faire le point sur l'influence du service études dans les prises de décision ou sur les qualités requises pour travailler au sein d'un service études.

Une note d'optimisme

Point d'orgue de cette journée, l'intervention de Philippe Gabilliet, professeur de management et leadership à l'ESCP Europe, a été très remarquée.

L'expert a rappelé que dans tout contexte de mutation profonde, seuls ceux qui acceptent le mouvement sauront tirer leur épingle du jeu. " Aspirations, mutations, opportunités, audace ou encore agilité ont été des mots très fréquemment employés par les participants à la JNE, confie Claudie Voland-Rivet et nous sommes très heureux de cette énergie que nous avons ressentie. Certes nos professions évoluent, mais c'est à nous d'être acteurs de ces changements ! ".

Rendez-vous est déjà pris pour la prochaine édition de la JNE, le 21 janvier 2016.

José Roda