Recherche

Ipsos poursuit sa révolution digitale

Publié par le - mis à jour à
Ipsos poursuit sa révolution digitale

Le plan "New Way" et de nouvelles offres vont encore mieux répondre aux attentes des clients de l'institut d'études.

  • Imprimer

Faire face aux nouvelles exigences des clients, qui veulent des études moins chères, dans des délais plus courts, et enrichies de recommandations. C'est le souci d'Ipsos, dont la filiale française, dirigée par Dominique Levy, a initié, l'an dernier, un programme baptisé " New Way ".

Mobilisant plusieurs centaines d'intervenants en France, ce programme de transformation doit permettre à Ipsos de mieux répondre aux enjeux des clients du groupe. Au premier rang des nombreuses mutations engagées, la création d'Ipsos Connect (lire ici notre article à ce sujet). Cette entité, dirigée par Hélène Delpont (ex- directrice d'Ipsos ASI), repose sur la fusion des départements Ipsos ASI (études publicitaires) et Ipsos MediaCT (études dédiées au marché des médias, des contenus et des nouvelles technologies).

Frédéric Basseto, Ipsos Marketing

Le département Ipsos Marketing voit également son activité quanti réorganisée en vue d'assurer le développement des offres Shopper, Tests produits, Innovation et Compréhension de marché. Cette nouvelle entité sera dirigée par Frédéric Basseto jusqu'ici directeur général Marketing Quanti d'iPsos France.).

Philippe Périé, nouveau Chief Data Officer

Enfin, en vue d'accompagner la transformation digitale de ses clients, Ipsos s'est doté de deux nouvelles fonctions : un Chief Data Officer, rôle dévolu à Philippe Périé (ex- Deputy Managing Director d'Ipsos MediaCT) et un Chief Digital Officer, en la personne de Georges de la Ville-Baugé, connu notamment pour avoir fondé EconomieMatin en 2012. " Mon rôle consiste à accompagner les clients d'Ipsos dans une meilleure compréhension et exploitation de leurs données, dans une dimension vraiment opérationnelle", précise Philippe Périé.

G. de la Ville-Gaugé, Chief Digital Officier

Filiale à 100% du groupe Ipsos, troisième groupe mondial du secteur des études, qui emploie 16 000 salariés dans 86 pays, Ipsos France a réalisé un chiffre d'affaires de 1 669,5 millions d'euros en 2014 (en baisse de 2,5% par rapport à 2013). Avec le plan New Way, l'institut espère renouer avec une croissance organique de l'ordre de 1% à 2% en 2015 et entre 2% et 5% par an à partir de 2016.


José Roda