Recherche

Instagram : nouvelle marketplace du luxe ?

Publié par le | Mis à jour le
Instagram : nouvelle marketplace du luxe ?

Que voit-on le plus sur Instagram ? Après le food et devant le foot ? C'est le luxe, avec 2,6 millions d'images spontanées postées tous les mois dans le monde. De la vitrine à l'achat en ligne, quelles sont les opportunités pour les marques de luxe ?

  • Imprimer

Transformer des millions de photographies de produits de luxe sur les réseaux sociaux d'images (le visual web) en canaux de vente ? Les réseaux sociaux s'y préparent ... et ce depuis le mois de juin dernier. Instagram ou Pinterest ont ajouté de petites boutons "acheter" à leurs applications (26% des images postées en Europe comporte désormais une mention "acheter"). L'audience pour le luxe arrive en deuxième position (après le food (4 millions de mentions) et avant le foot (1 million de mentions)) avec 2,6 millions d'images postées tous les mois sur Instagram. Linkfluence a écouté tout ce qui s'échange sur ce réseau social durant un mois (1) et vient de livrer les résultats de son étude.

On y apprend par exemple que dans l'univers convoité du luxe, Instagram et Twitter sont passés devant les blogueurs et les médias en terme d'influence. Les images les plus échangées concernent la joaillerie-horlogerie (44%), les chaussures (36%), la maroquinerie (15%) et enfin les vêtements (5%). Enfin pour monétiser leur audience, les marques de luxe ont déjà une longueur d'avance ... les images qui génèrent le plus de viralité (les "Instas") sont produisent par elles-mêmes ! Les cultures des réseaux sociaux visuels et du luxe partagent aussi la même appétence pour la mise en scène.

Sans grande surprise, les marques générant le plus d'images spontanées sur Instagram sont : Channel, Dior, Prada, Hermès, Gucci (voir la slide plus bas)

L'analyse du planning stratégique de Linkfluence

" Les marques de luxe les plus visibles sur Instagram appartiennent au champ du masstige (contraction de "masse" et de prestige"), avec des produits accessibles à un nombre important de consommateurs. A l'inverse, la clientèle du très haut de gamme semble, elle, peu encline à s'exposer en ligne. "Pour vivre heureux (et riches), vivons cachés " : l'adage reste valide.

Instagram n'est pas le miroir de la consommation de luxe dans son ensemble. Il s'agit plutôt d'un haut parleur, d'un moyen d'amplifier l'intérêt de ses achats ostentatoires en les exposant (potentiellement) à des millions d'internautes, et plus seulement à ses amis et contacts les plus proches. Montrer largement l'exceptionnel pour des consommateurs qui le touchent seulement du doigt.

L'opportunité n'en est pas moins remarquable : il s'agit de transformer les millions d'images de produits sur Instagram en autant de portes d'entrées vers les plates-formes de vente des marques concernées. En s'appuyant sur les technologies de reconnaissance visuelle en développement, le User Generated Content pourrait bientôt passer du statut de showroom à celui de point de vente extrêmement performant ".



Quelques images pour tout comprendre













(1) Méthodologie

Linkfluence a analysé l'ensemble des conversations autour du luxe sur Instagram entre le 17 avril et le 17 mai 2015. La suite logicielle Radarly a permis d'interroger plus de 300 millions de sources et de capter plus de 2,6 millions de publications sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, YouTube, Dailymotion, les blogs, les forums, les sites web et les médias en ligne.


AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche