Recherche

IREP : Les recettes publicitaires des médias en baisse de 2,5 % en 2014

Publié par le | Mis à jour le
IREP : Les recettes publicitaires des médias en baisse de 2,5 % en 2014

En 2014, les recettes publicitaires nettes des médias poursuivent leur repli, mais moins fortement qu'en 2013, selon l'étude de l'IREP et France Pub dévoilée le 19 mars.

  • Imprimer

Le temps de la convalescence du marché publicitaire français serait-il arrivé ? C'est la question posée par l'IREP, Institut de recherche et d'études publicitaires, et France Pub, qui publient, le 19 mars, leur annuel rapport d'analyse du marché publicitaire français. En 2014, les recettes publicitaires des médias baissent de 2,5 %, pour s'établir à 13 milliards d'euros, et les dépenses de communication des annonceurs de 1,6 %, soit un montant de 29, 624 milliards d'euros. Une diminution conséquente, mais moins forte que les trois années précédentes, qui donne donc un regain d'espoir aux analystes. À titre de comparaison, l'évolution était de -3,6 % en 2013 quant aux recettes publicitaires des médias. "En 2014, la tendance baissière s'est atténuée, confirme Philippe Legendre, directeur délégué de l'IREP. Et ce, dans un contexte économique tendu, avec un PIB en croissance de 0,4 % et des dépenses de communication en baisse de 0,2 %."

Recettes publicitaires : Internet et la TV sortent la tête de l'eau

Les "gagnants" de l'année 2014 se comptent sur les doigts d'une main. Internet - display, search, mobile - tire son épingle du jeu, avec des recettes publicitaires en hausse de 4,6 % (2,488 milliards d'euros), soit mieux qu'en 2013 (+4 %). À noter que le mobile - hors réseau social - performe à +35 %. Le search, analysé dans le rapport du Syndicat des régies internet (SRI), est à +4 %, et le display à +1,8 %.

La publicité extérieure augmente de 0,8 % (versus -1,7 %, en 2013) pour s'établir à 1,174 milliard d'euros. La publicité extérieure digitale, marché de 83 millions d'euros, est à +20,8 % par rapport à 2013.

Enfin, la télévision, comme attendu lors de la publication des résultats préliminaires, sort la tête de l'eau et se stabilise à + 0,1 % de recettes publicitaires (versus -3,5 %, en 2013), soit 3,222 milliards d'euros.

Tous les autres médias - cinéma, radio, presse, annuaires, courrier publicitaire et imprimés sans adresse - affichent des recettes publicitaires nettes en baisse par rapport à 2013. À savoir :

- Cinéma : -9,6 % (-13,3 % en 2013), soit 81 millions d'euros de recettes publicitaires (RP)

- Radio : -1,4 % (-0,4 % en 2013), soit 726 millions d'euros de RP

- Presse : -8,7 % (-8,4 % en 2013), soit 2,683 milliards d'euros de RP

- Annuaires : -5,4 % (-5,8 % en 2013), soit 843 millions d'euros de RP

- Courrier publicitaire : -9,2 % (-7,5 % en 2013), soit 1,137 milliard d'euros de RP

- Imprimés sans adresse : -2,4 % (-1,8 % en 2013), soit 608 millions d'euros de RP