MENU
Recherche

[Débat] Faut-il centraliser le marketing?

Publié par le - mis à jour à
[Débat] Faut-il centraliser le marketing?

Réponse contradictoire de deux marketers venus du secteur IT, membres du CMIT (Club des directeurs marketing et communication de l'IT) : à vous de choisir le camp des pour ou des contre !

NON! Pierre-Antoine Thiebaut (1) : "Le marketer local est le seul capable de choisir la bonne approche au bon moment."

Pierre-Antoine Thiebaut, Alcatel-Lucent Enterprise

L'IT nous démontre, tous les dix ans, la supériorité de la centralisation sur la décentralisation ... et inversement. Il en est de même dans le monde merveilleux du marketing. Au-delà de la lame de fond de la transformation digitale, c'est l'habituel dilemme : faire le choix de la centralisation, c'est faire le choix des outils et de la planification. Faire le choix de la décentralisation, c'est faire le choix de l'humain et de l'initiative locale.

Nous assistons, depuis quatre ans, à la montée en puissance du marketing central. Souvent anglophone, il est l'architecte du Branding, du messaging et du sacro-saint Plan Marketing. Pour aller plus loin et rassurer le management sur la maitrise des infrastructures, il a récemment investi dans les outils et les compétences lui permettant une exécution centralisée. Mais cette vision stratégique bien huilée vient se briser sur les exigences futiles de traduction et de localisation aux modes d'achat locaux.

Pourquoi ? Parce que nous sortons du règne du marketing blast pour entrer dans celui de la personnalisation. Parce que le