Recherche

Consommation des ménages en mai : une baisse prévisible

Publié par le - mis à jour à
Consommation des ménages en mai : une baisse prévisible

Comme chaque mois, MarketingScan analyse la consommation des ménages français en GMS. En mai, les effets négatifs des ponts font baisser les indicateurs.

  • Imprimer

C'était à craindre, les nombreux ponts du mois de mai ont, cette année, particulièrement perturbé la fréquentation des grandes et moyennes surfaces (GMS).

Résultat, avec deux jours ouvrés en moins et un jour férié en plus (le lundi de Pentecôte) versus mai 2014, la fréquence de visites recule de manière significative (-5,7%) sur la période.

Moins de jours ouvrés, moins de consommation

Non compensée par un panier moyen quasiment stable (-0,2%), cette baisse de la fréquentation ne peut que négativement impacter la consommation des ménages.

Sur le mois, ces derniers ont dépensé 326€ en grandes et moyennes surfaces, soit une baisse de leur budget moyen mensuel de 6% par rapport à mai 2014.

Un repli de la consommation certes marqué, mais qui doit donc être relativisé au regard de son caractère purement conjoncturel, comme pour le mois précédent.

Et les mois précédents? Retrouvez ici les baromètres d'avril, mars et février 2015

Méthodologie du baromètre MarketingScan : calculé mensuellement, pour les 9000 foyers panélistes, cet indicateur mesure l'ensemble des sommes dépensées en moyenne par un panéliste MarketingScan, dans l'ensemble des GMS d'Angers et du Mans (12 hypermarchés et 11 supermarchés).
Cet indice est la combinaison de deux indicateurs :

  • le panier moyen du panéliste par passage aux caisses (ceci représente le " ticket de caisse du consommateur " qui couvre l'ensemble de ses achats en GMS : alimentation, entretien, hygiène-beauté, textile, bazar, petit-électroménager, disques...) ;
  • le nombre mensuel de visites.

Budget moyen = panier moyen par passage x nombre de visites mensuelles.


Marie J. Guillet, avec MarketingScan