Recherche

[EXCLU CES 2016] Netflix annonce son lancement dans 130 pays

Publié par le - mis à jour à
[EXCLU CES 2016] Netflix annonce son lancement dans 130 pays

Durant la conférence d'ouverture du CES Las Vegas, Netflix a suscité l'admiration en annonçant son lancement dans 130 pays, incluant la Russie, l'Arabie saoudite et la Corée.

  • Imprimer

Parmi les conférences inspirantes du CES 2016 à Las Vegas, s'il en est une qui a fait sensation, c'est bien celle de Netflix qui est revenue sur son business model et a annoncé son ouverture au sein de nombreux pays, y compris la Russie. Reed Hastings, qui a créé Netflix en 1997, commence son discours en diffusant une vidéo pour rappeler au public l'histoire de la télévision, de sa création à nos jours - un choix révélateur puisqu'il permet d'inscrire Netflix dans cette histoire, comme une continuation logique, plutôt qu'un "disrupteur" extérieur.

Reed Hastings, CEO de Netflix.

Reed Hastings, CEO de Netflix.


Reed Hastings donne le ton dès le début: il venait parler de la relation entre la technologie et le divertissement et expliquer comment les nouvelles technologies permettent de mieux répondre aux attentes des consommateurs et de "rendre les gens heureux" - ce dont Netflix fait sa mission. Selon Hastings, Netflix répond aux souhaits des consommateurs: choisir à quel moment regarder les contenus, et ainsi remédier à la frustration supposée que cause le modèle de la télévision dite linéaire.

Comme Reed Hastings l'a longuement martelé, ce sont les avances technologiques récentes et surtout l'amélioration des réseaux internet qui ont permis l'émergence du business model actuel de Netflix. Le dirigeant a également mis l'emphase, CES oblige, sur l'importance des partenariats que Netflix a entretenus avec des marques comme Apple, LG, etc., dans la croissance du service, en permettant l'intégration de Netflix dans leurs "smart devices" grâce à une simple pression sur un bouton.

Le consommateur au pouvoir

Un message évocateur était au coeur de cette présentation: Netflix permet de remettre le pouvoir entre les mains des consommateurs, "A revolutionary shift from corporate to consumer control"("un basculement de l'entreprise-reine au consommateur-roi"). Le créateur est également à l'honneur, et Reed Hastings est d'ailleurs revenu longuement sur le contenu original Netflix, qui a débuté en 2013 avec "House of Cards" et continue à se développer à une vitesse exponentielle, avec de nouveaux films, documentaires, séries - 600 heures de contenu original prêtes à être diffusées en 2016.

D'après Ted Sarrandos, chief content officer chez Netflix, le business model de l'entreprise permet également de combattre le piratage. Il illustre son propos par la chute de l'usage de BitTorrent après l'introduction de Netflix en Australie. De plus, l'élimination des contraintes habituelles des chaînes de telle traditionnelles signifie que Netflix développe du contenu d'une grande diversité, accessible à tous, pour répondre aux attentes exigeantes de chaque segment du public.

Des contenus personnalisés

Au coeur de ce business model: l'utilisation du big data, qui permet que chacun ait accès au programme qui lui correspond le mieux. Ainsi, Reed Hastings a mis en avant le dialogue entre les cultures que permet la diffusion des mêmes programmes partout dans le monde, avec les exemples de projets tels qu'un film sur les enfants soldats ghanaiens qui sortira bientôt, ou la série télévisé "Orange is the New Black", qui a été applaudie aux États-Unis pour la diversité de son casting. Tout cela montre l'évolution de Netflix, qui passe du statut de distributeur à celui de producteur de contenu. Reed Hastings souligne que ce contenu est différent de celui produit par les producteurs traditionnels.

Chelsea Handler


Chelsea Handler, une comédienne américaine qui animait auparavant l'émission "Chelsea Lately" et a développé une série de documentaires avec Netflix, a modéré la discussion avec les acteurs Will Arnett, Krysten Ritter et Wagner Moura, tous actuellement attachés à des émissions de Netflix (Arrested Development et BoJack Horseman, Marvel's Jessica Jones, et Narcos, respectivement) et qui ont témoigné des "miracles" du service.

L'avis de l'équipe envoyée spéciale de Emarketing.fr


L'Observatrice : Cecile Delettré, vice-présidente du groupe d'expertise IT et économie numérique du CNCCEF (Comité national des conseilleurs du commerce extérieur de la France) est une professionnelle de l'évènementiel, du marketing et des innovations à l'international. Cécile analyse depuis l'Europe les tendances et les informations du CES 2016 qui peuvent intéresser les marketers. Elle a fondé French Marketers et est également coordinatrice internationale, global benchmark, au board de l'Adetem et membre exécutif de la Global DMA. Suivez-la @CecileDELETTRE

L'expert habitué du CES : Gilbert Réveillon, président du groupe d'expertise IT et économie numérique du CNCCEF (Comité national des conseilleurs du commerce extérieur de la France). Gilbert a été double lauréat "Innovation Award": au CES 2014 Digital Health Summit, et au CES 2015 Sport & Wearable Technologies, en tant que CEO de start-up. À suivre sur @Revgigi (Twitter/Periscope).

Cécile Delettré :
"Je connais bien Netflix en tant qu'utilisatrice aux États-Unis de 2008 à 2011 et maintenant sur l'Apple TV. J'admire l'évolution du business model et son expansion d'un garage de Californie à 130 pays. Il ne s'agit plus seulement d'un algorithme comme en 2008, le distributeur est devenu producteur grâce au data driven et la révolution est mondiale. "It is the birth of a new global Internet TV network" ("on assiste à la naissance d'un nouveau réseau de web TV"), disent certains commentateurs au CES."

Gilbert Réveillon : "La Chine n'est pas encore sur le programme de développement de Netflix. Les raisons sont peut être les restrictions du gouvernement ou la forte présence de WeChat avec ses solutions ?

Cécile Delettré : "La volonté du CEO de Netflix, Reed Hasting, est bien de conquérir aussi l'audience chinoise, peut-être grâce a Apple... La TV on demand est un secteur qui va évoluer. À suivre aussi, les récentes évolutions d'Alibaba Group dans les médias."


Cécile Delettré avec Stéphanie Marius

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go veut tuer le paiement en caisse

Amazon Go, le magasin physique que l'e-commerçant ouvrira début 2017 à Seattle veut en finir avec l'attente et le paiement en caisse via l'initiative [...]

Snapchat : une opportunité pour les marques ?

Snapchat : une opportunité pour les marques ?

Snapchat : une opportunité pour les marques ?

D'ici la fin de l'année, le réseau social aux 150 millions d'utilisateurs actifs se lancera dans les annonces ciblées. Un ciblage comportemental [...]

Les applications MSN s'ouvrent aux annonceurs

Les applications MSN s'ouvrent aux annonceurs

Les applications MSN s'ouvrent aux annonceurs

Microsoft annonce la disponibilité d'espaces publicitaires sur ses applications MSN dans plus de 24 pays dont la France.

Facebook Live : les grandes lignes

Facebook Live : les grandes lignes

Facebook Live : les grandes lignes

Avec Facebook live, Facebook compte épater ses utilisateurs. Le module qui est déjà très populaire dans certaines contrées du monde reste néanmoins [...]