MENU
Recherche

[Étude] Les lieux de prédilection pour vivre l'Euro 2016

Publié par le | Mis à jour le
[Étude] Les lieux de prédilection pour vivre l'Euro 2016

Où les fans de foot auront-ils envie de vivre l'Euro 2016 ? Comment vivront-ils ce grand moment de sport ? Retour sur les principaux résultats de cette étude de l'institut YouGov commandée par Coca-Cola, partenaire majeur de la compétition.

  • Imprimer

Pour orchestrer ses prises de parole et toucher l'ensemble des publics, les fans mais aussi les amateurs, les familles et le grand public, Coca-Cola France a missionné l'institut YouGov identifiant les lieux de prédilection de ceux qui vivront l'événement, et la façon dont ils le célébreront.

Le bar, lieu convivial et de partage

Plus d'un tiers des Français suivront les matchs dans des bars ou des bistrots, lieux de convivialité par excellence. Le football y est à la fois une raison de se rassembler et un prétexte. S'ils ne font pas partie des plus mordus de football, ces fans d'un jour, sont en revanche d'imbattables prescripteurs : 75 % se connectent quotidiennement aux réseaux sociaux, 57 % postent leurs commentaires en marge des matchs.

Le stade, lieu du spectacle, de l'unité et de l'identité

9 % des Français déclarent espérer vivre l'UEFA dans les stades, lieux rêvés pour être au coeur de l'événement. Des hymnes à la célébration des buts, la foule immense se sent unie par un même sentiment d'appartenance et une même émotion, celle de vivre un moment historique. 49% sont fans de football depuis plus de 10 ans.

Le domicile : entre immersion et convivialité

68 % de Français pensent suivre la compétition chez eux, derrière leur écran de télévision. Deux figures opposées émergent de l'étude : d'un côté, les passionnés qui pouvoir profiter du match à fond, et revoir les ralentis sans être dérangés ou interrompus (69 % se disent totalement immergés dans le spectacle) ; de l'autre côté, les simples spectateurs, attentifs ou distraits, pour lesquels le football est un programme comme un autre et la compétition, à l'instar d'une actualité majeure, est le prétexte au partage de moments amicaux ou familiaux (42 % déclarent ne penser football qu'à l'heure du match).

Les "fan-zones" : au coeur de la fête

Un Français sur cinq envisage de découvrir l'ambiance des "fan zones", lieu de fête et de célébration des matchs. Pour cette population plutôt jeune et très connectée, les "fans-zones" sont avant tout l'opportunité de vivre le football sur un mode festif et collectif. C'est également l'occasion de rencontrer des fans et de converser avec les adversaires d'un jour.

Les terrains de jeu

Avec 32 % des Français déclarant jouer au ballon rond, le football est un sport populaire. Dans son jardin, dans les parcs, sur des terrains de jeux physiques mais aussi virtuels via les consoles de jeu, nul doute que nombre de Français vont tenter de refaire le match. Autant d'occasion pour ces passionnés de partager des moments ludiques et de se glisser, l'espace d'un instant, dans la peau de leur joueur favori. 41 % des interrogés déclarent en effet s'identifier à leur équipe ou à leur joueur préféré, dont ils tentent de reproduire les gestes.

Méthodologie : l'étude menée par l'Institut YouGov pour Coca-Cola France, a été réalisée à travers 8 pays européens - France, Espagne, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Portugal, Pologne et Russie. La méthode de recherche s'est appuyée sur des questionnaires administrés en ligne par l'institut international YouGov. Au total, plus de 10 100 individus âgés de 13 ans et plus, représentatifs de la population de leur pays respectif ont participé à cette étude.