Recherche

5 choses à retenir du Digital Marketing One to One

Publié par le | Mis à jour le
5 choses à retenir du Digital Marketing One to One

Le rendez-vous d'affaires du marketing digital a pris un bol d'air à Biarritz, les 4 et 5 juin. La rédaction dresse le bilan.

  • Imprimer

1 / Le mobile, la tendance du digital

Geoff Ramsey, expert mondial du marketing digital et fondateur d'eMarketer, a fait le point sur le marché et les tendances du digital en 2015, chiffres à l'appui. Résultat : le mobile tire son épingle du jeu. "Le monde entier devient mobile, explique Geoff Ramsey. 1,84 milliard d'individus possèdent un téléphone, soit 26 % de la population mondiale, et 42 % utilisent un Smartphone." En France, le pourcentage d'utilisateur de Smartphone grimpe à 61 %. Autres chiffres à retenir :

  • En 2014, 38 % des Smartphones fonctionnent en 3G ou en 4G. Ils seront 79 %, en 2019.
  • 25 % des Français se connectent à Facebook depuis leur téléphone.
  • 34 % des utilisateurs de Smartphone qui sont actifs sur les réseaux sociaux expliquent être devenus consommateurs d'une marque grâce aux réseaux sociaux.
  • La moitié des mobinautes européens se servent de leur mobile pour acheter un produit ou un service, et 28 % des Français.
  • 55 % des mobinautes Français utilisent leur téléphone pour regarder des vidéos.
  • En France, la publicité digitale représente désormais 21 % de la globalité des dépenses publicitaires média. En 2016, les dépenses publicitaires mondiales sur le mobile devraient représenter 50 % de la globalité des dépenses digitales.

Retrouvez l'intégralité de la présentation de Geoff Ramsey, ici.

2 / Le futur du marketing... n'est pas le marketing

"Le vrai futur du marketing commence par mettre les mains en l'air et marcher pendant une minute", lance Brian Solis, expert mondial des médias sociaux, des marques et de l'influence. Et d'ajouter : "Le futur du marketing n'est pas le marketing, mais quelque chose de plus humain. Il faut être créatif." Le guru du marketing conseille ainsi aux marketeurs de ne pas se focaliser sur les nouvelles technologies, dont l'expertise peut s'apprendre - "Il y a plus important que les likes que vous n'avez pas eu sur une photo postée sur les réseaux sociaux" -. Le défi de la fonction marketing : comprendre les consommateurs, qui ils sont et leurs aspirations, à chaque moment. "Pensez au storytelling, avant de réfléchir au responsive design", conclut Brian Sollis.

3/ Les stratégies pour réussir sa transformation numérique

La digitalisation est en marche. Mais, les entreprises sont confrontées à des freins, révèle l'étude dévoilée lors du Digital Marketing One to One. Les obstacles sont liés aux outils, aux hommes et à la compréhension des usages, note l'enquête. Ainsi, comment réussir sa transformation numérique ? Digital cafés, MOOC, livre blanc et séminaires digitaux font ainsi partie du programme de Natixis Assurances. Mais la pierre angulaire est le Lab. "Comment innover dans un groupe et un monde qui changent ? Nous avons lancé le Lab pour inoculer la transformation digitale, explique Olivier Laborde, directeur marketing, innovation et digital, chez Natixis Assurances. Innovation frugale, intrapreneuriat, fonctionnement en mode start-up (test and learn, design to cost...) sont ainsi implémentés via ce laboratoire.

S. Gourmelen, L. Hamel et O. Laborde

"Nous avons beaucoup investi dans le marketing digital, témoigne aussi Sophie Gourmelen, directrice diffusion marketing et communication au Groupe Les Echos. Nous avons notamment créé un pôle data et déployé une Digital Management Platform (DMP), afin de capter des audiences qualifiées". Le digital, c'est aussi de bons outils, ajoute Sophie Gourmelen, "et des compétences en datas analyse et en réseaux sociaux".

Microsoft, né dans le numérique, est logé à la même enseigne que les autres entreprises. "La transformation numérique n'est pas une histoire de technologie, explique Laurent Hamel, CMO de Microsoft France. C'est 20 % d'outils, 80 % de gouvernance et 100 % de relations humaines".