MENU
Recherche
}

[Tribune] Une nouvelle certification pour garantir la visibilité des pubs digitales

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Une nouvelle certification pour garantir la visibilité des pubs digitales

La norme MRC indique désormais qu'une pub digitale est considérée comme visualisée si 50% au moins de la publicité ont été vus pendant une seconde pour du display standard et deux secondes pour de la vidéo. Un standard destiné à assurer une meilleure qualité de service aux annonceurs.

  • Imprimer

Les annonceurs demandent de plus en plus de visibilité et de transparence pour mesurer l'impact de leurs campagnes de publicité digitales. Dans ce contexte, la notion d'ad visibility s'impose comme une priorité. Ce besoin pressant et légitime a contribué à faire émerger de nombreux acteurs, qui proposent des services permettant de répondre précisément aux besoins des annonceurs comme à ceux des régies publicitaires. Cela a permis de donner des premières metrix intéressantes et contribué à faire émerger de véritables standards dans la profession. C'est précisément à ce sujet que la norme MRC s'est imposée comme une référence totalement incontournable.

Le MRC a su mettre en place un programme de certification permettant de garantir la qualité de service et l'impartialité des prestations fournies par les spécialistes de l'ad visibility. Il a ainsi instauré un standard de référence qui vient attester de l'objectivité et de la pertinence des sociétés référencées. Le scoring effectué met en avant le périmètre de mesure de chaque acteur. Cela permet aux annonceurs d'avoir une vue détaillée des domaines d'intervention de chacun.

Les annonceurs et régies peuvent ainsi sélectionner leurs partenaires sur des critères objectifs et être certains que ces derniers s'appuient sur des procédés industriels pour leur fournir une vision précise de l'exposition de leurs campagnes digitales sur le Web et les terminaux mobiles du marché.

Un standard universel

L'autre avantage du MRC est de bénéficier d'une légitimité à l'international. En effet, ce standard est unanimement reconnu dans tous les pays et n'est pas remis en question par les professionnels de l'ad visibility. Au contraire, obtenir son référencement est un réel objectif et nécessite un processus d'évaluation particulièrement rigoureux, où seuls les acteurs offrant une très forte qualité de service sont référencés.

Le rôle impartial du MRC permet donc de garantir de réels critères objectifs, qui vont permettre aux annonceurs de s'assurer de la qualité de services délivrée par leurs prestataires. En ce sens, il est important que les acteurs du secteur de l'ad visibility fassent certifier leurs offres par le MRC pour unifier le paysage de la certification de la publicité digitale. Ce sera à cette condition que les annonceurs pourront entretenir des relations toujours plus constructives avec les spécialistes de l'ad visibility et s'assurer de bénéficier d'indicateurs de suivi reposant sur des données pertinentes.



Par Laurent Blanc, COO d'Adledge